Hyundai recycle ses batteries avec Wärtsilä

Le constructeur coréen Hyundai s’allie à Wärtsilä, numéro 1 mondial des systèmes de stockage d’énergie, pour recycler les batteries usagées de ses véhicules électriques.

1141
Hyundai Wärtsilä

En passant un accord avec Wärtsilä, l’objectif de Hyundai est clair : sous-traiter le recyclage des batteries de ses véhicules électriques. Des véhicules qui, après un usage automobile, peuvent servir à d’autres fins comme le stockage d’énergie. Le principe n’est pas nouveau puisque Nissan (voir la brève) ou encore Toyota, confrontés à la même problématique, ont exploré les mêmes pistes.

L’intérêt pour Hyundai de nouer une alliance avec le finlandais Wärtsilä, c’est sa notoriété et son savoir-faire déjà ancien dans le secteur de l’énergie avec près de 4 GW de centrales électriques vendues clé en main dans près de 177 pays. Plus largement, l’idée maîtresse est de développer non seulement le stockage de l’électricité mais aussi le redéploiement de ces capacités.

Et le temps presse pour Hyundai, gros consommateur de batteries lithium-ion. Qui estime qu’en 2025, 29 GWh de ces accumulateurs seront disponibles pour une seconde vie. Une capacité nettement supérieure à celle du marché actuel du stockage d’énergie fixe qui s’établit à 10 GWh.