Hyvia : inauguration de l’usine H2 de Flins

Hyvia, la joint-venture de Renault et Plug Power, a lancé la fabrication de piles à combustible à hydrogène sur le site de l'usine de Flins, avec une production annuelle estimée à 1 000 unités en année pleine.
1395
Hyvia Flins

Renault Group et l’américain Plug Power l’avaient annoncé début juin 2021 lors du lancement de leur entreprise commune Hyvia. L’usine Refactory de Flins (Yvelines) est bel et bien en ordre de marche en cette mi-mars 2022. Hyvia va ainsi y produire des PAC à hydrogène.

Pour David Holderbach, le directeur général d’Hyvia, « Notre usine de Flins représente un défi humain, technologique et industriel. Elle illustre parfaitement notre joint-venture unique. Nous réunissons ainsi les expertises de Renault Group, acteur majeur de l’industrie automobile, et de Plug Power, leader mondial de solutions clés en main pour l’hydrogène et les piles à combustible. »

Objectif : 30 % de parts de marché en Europe

Hyvia Flins

Concrètement, l’assemblage et le test de piles à combustible ont débuté avec la fabrication d’une première PAC de 30 kW destiné au Renault Master H2-Tech. Un modèle lui-même produit dans l’usine Renault de Batilly (54) avec un moteur électrique de 57 kW. Le tout est ensuite assemblé sur le site de PVI, une filiale de Renault à Gretz-Armainvilliers (77). Pour l’heure, le site de Flins est implanté sur 3 000 m2. Il emploie quinze techniciens, cadres et opérateurs, tous venus de l’usine Renault éponyme. À terme, avec une production annuelle de 1 000 unités, l’ambition de Hyvia est d’atteindre 30 % de parts de marché des utilitaires légers H2 en Europe d’ici 2030.

Le site Hyvia de Flins, une usine auto-suffisante en H2

Hyvia Flins

Outre la fabrication des PAC, le site Hyvia de Flins doit aussi assembler à partir de la fin 2022 des stations de recharge H2. Il doit ainsi produire de l’hydrogène bas carbone avec un premier électrolyseur de 1 MgW pour l’usine (450 kg/j), le test des PAC et les stations proprement dites. Et Plug Power a bien entendu fourni les chariots élévateurs alimentés en hydrogène, son cœur de métier aux Etats-Unis.

Le président de Renault Group, Luca de Meo, précise que « l’usine Hyvia s’inscrit dans le cadre du pilier Re-energy de notre usine stratégique Refactory à Flins. Sa montée en puissance incarne les fortes ambitions de Renault Group pour la mobilité H2, complémentaire à la mobilité électrique. Elle contribuera à accroître l’intégration locale, en créant de la valeur en France et en Europe. »