IBM veut sécuriser la conduite autonome

Fin mars, la multinationale américaine IBM a déposé un brevet pour un système qui redonne le contrôle au conducteur en cas d’urgence.

694
Autonome

IBM a obtenu fin mars un brevet pour un système d’apprentissage automatique qui bascule le contrôle du véhicule au conducteur en cas de situations à risques lors de la conduite autonome. Par exemple quand le système diagnostique un dysfonctionnement du véhicule, comme un défaut de frein ou d’éclairage, ou bien lorsqu’il constate des conditions de visibilité réduite. Le système compare alors si lui-même ou le conducteur se trouve en meilleure position pour gérer la situation et prend la décision de garder ou de redonner le contrôle du véhicule. Un brevet qui vient enrichir le catalogue d’IBM, très présent dans le domaine des innovations pour la voiture autonome.

PARTAGER SUR