L’ICCT dévoile la stratégie des 25 métropoles ayant le plus de VE

L’International Council on Clean Transportation (ICCT) a publié une étude consacrée aux politiques locales et aux solutions déployées par les 25 métropoles mondiales ayant enregistré les ventes de véhicules particuliers électriques les plus élevées en 2017.

1164
icct ventes ve 25 metropoles
© ICCT

Parmi elles, on retrouve notamment les régions de Pékin, Shanghai, Londres, Paris, Tokyo, Amsterdam, ou encore Oslo et Los Angeles. Ensemble, ces 25 métropoles concentrent 44 % des ventes de VP électriques circulant dans le monde, soit plus d’1,3 million d’unités sur un total de 3,1 millions. Et ce alors qu’elles représentaient en 2017 moins de 12 % des ventes mondiales de véhicules de tourisme et moins de 4 % de la population globale. En tête de file : Shanghai avec plus de 162 000 ventes cumulées de VE depuis 2011, suivie par Pékin (147 000 unités) et Los Angeles (143 000 unités). Paris arrive en 15e position avec un peu plus de 30 000 ventes cumulées de VP électriques.

Comment ces métropoles ont-elles réussi cette transition ? Selon l’ICCT, la réponse tient dans une combinaison de facteurs, du déploiement d’infrastructures de recharge aux politiques locales, en passant par les directives à destination des flottes.

Le défi des infrastructures de recharge en passe d’être relevé

En effet, les 25 métropoles disposent d’infrastructures de recharge bien plus développées qu’ailleurs, avec en moyenne 699 points de charge par million d’habitants, contre seulement 25 pour le reste du monde, soit 24 fois plus. Là encore, elles concentrent 40 % des bornes publiques dans le monde. Pour accélérer leur déploiement, plusieurs de ces « capitales du VE » ont lancé des plans stratégiques. Pékin est la plus ambitieuse avec pour projet de construire plus de 435 000 bornes d’ici 2020.

  • © ICCT
  • © ICCT

Ces villes aident également les conducteurs et les entreprises à installer leurs propres bornes. « Tokyo subventionne ainsi l’achat et l’installation d’infrastructures de recharge dans les immeubles d’habitation à logements multiples où vit 60 % de la population, illustre l’ICCT. Oslo et Paris financent également la recharge dans les immeubles d’appartements », et ce à hauteur de 40 % à Paris, dans la limite de 4 000 euros par immeuble. Certaines métropoles imposent des normes pour l’installation de bornes dans les nouveaux bâtiments et les parkings, et signent des partenariats avec les services publics d’électricité.

Les flottes en ligne de mire

Autre facteur de succès : le déploiement de flottes électriques. « Au début de la transition, les flottes de toutes sortes peuvent offrir des opportunités idéales pour la pénétration précoce des véhicules électriques afin de changer d’échelle, de réduire la pollution atmosphérique, d’accroître la sensibilisation, d’encourager les projets de recharge et de fournir des leçons pour une adoption par le marché de masse », argue l’ICCT. La ville de Stockholm a ainsi passé sa flotte de 800 véhicules à l’électrique. La Chine comptait 385 000 bus électriques en 2017, soit 99 % de la flotte nationale. La transition touche également en priorité les flottes de taxis et de VTC, soutenue par les gouvernements. Enfin, la plupart des grandes villes qui adoptent les véhicules électriques ont des programmes d’autopartage électrique comme Paris avec Autolib’ jusqu’en 2018, et sont leaders dans le développement de flottes de VE autonomes comme San Francisco.

De l’incitation à l’interdiction

Enfin, les 25 « capitales du VE » ont utilisé une large gamme d’outils politiques pour favoriser son développement. On peut citer les classiques incitations financières, dont les remises à l’achat, les exonérations fiscales, la taxation indexée sur la pollution, les primes à la conversion, ou encore les facilités lors de l’immatriculation. L’accès facilité à des places de parking représente un autre moyen de promouvoir les VE, de même qu’aux ponts, tunnel, voies de bus, ou voies réservées aux véhicules emmenant plusieurs passagers. « Ces programmes dépendent de la géographie locale et de la politique en matière de transport, mais ils peuvent généralement offrir de précieux avantages aux conducteurs à un faible coût pour la ville », précise l’ICCT. La Norvège serait particulièrement en avance sur le sujet. L’ICCT cite aussi les programmes de sensibilisation et d’éducation des consommateurs, comme à Shanghai qui dispose d’une zone de démonstration de VE. Selon l’organisme, d’autres métropoles sont en train de suivre cette voie, notamment au Canada, en Allemagne et en Corée du Sud, trois marchés qui commencent à expérimenter une croissance significative des ventes de VE et dont les villes sont en train d’adapter leurs politiques publiques.

Prochaine étape : retirer les véhicules thermiques des villes. « Paris, Londres, Los Angeles, Oslo, Seattle et Tokyo ainsi que 20 autres villes ont signé la Fossil-Fuel-Free Streets Declaration et se sont engagées à rendre la majeure partie de leur territoire zéro émission d’ici 2030 », conclut l’ICCT.

Catégorie Programme Métropole leader Principale politique mise en place
Infrastructures de recharge Stratégie de la métropole Beijing Objectif de déploiement de 435 00 points de charge d’ici 2020, coordination avec des partenarires privés et le réseau public d’électricité
Bornes de recharge publiques à la demande Amsterdam Allocation à la demande d’une borne sur la voie publique
Incitations au déploiement de bornes de recharge Tokyo Mesures icitatives pour le déploiement de bornes dans les immebles publics et d’appartements
Normes pour les bâtiments et les parkings Beijing 100 % des nouvelles places de parkings résidentielles et 20 % des nouvelles place de parkings commerciales doivent être équipées de bornes de recharge.
Partenariats avec les services publics d’électricité Guangzhou Construction par les services publics de stations de charge intelligentes
Flottes et nouvelles mobilités Taxis Shenzhen Tous les nouveaux taxis doievent être électriques depuis 2017
VTC électriques Londes Tous les VTC doivent être électriques à partir de 2025, incitations par Uber
Expérimentations de véhicules électriques autonomes San Francisco Expérimentations de véhicules électriques autonomes par deux entreprises leaders.
Flottes publqiues Stockholm Conversion complète de la flotte publique à l’électrique.
Bus Shenzhen Transition complète des 16 500 bus à l’électrique
Flottes en autopartage Shanghai Plusieurs milliers de véhicules électriques en autopartages.
Actions de soutien Incitations à l’achat Zhengzhou Subventions à l’achat pour les VE (jusqu’à 24 400 yuan en 2017).
Facilités à l’immatriculation Shanghai Certificat d’immatriculation gratuit pour les conducteurs de véhicules électriques.
Facilités d’accès aux parkings San Jose Parking gratuit dans la rue et dans les parkings municipaux
Exemptions de taxes Oslo Exemption de taxes routières, ainsi que pour les ponts et tunnels.
Accès à des voies réservées Bergen Accès aux voies de bus pour les VE
Programmes de sensibilisation Shanghai Zone de déminstration de VE avec essais de conduite, expositions et engagement des constructeurs et des services publics
Planification de zones zéro émission Londres Centres villes zéro émission dès 2020 et élargissement de la zone dès 2025
PARTAGER SUR