La manutention de véhicules passe aussi au vert

1313
Engie ICO
Source : Engie

Dans le cadre de sa démarche de transition énergétique, l’entreprise International Car Operators (ICO) va installer 11 éoliennes terrestres d’une capacité de 11 MW sur son terminal du port de Zeebruges en Belgique. ICO est spécialiste de la manutention de marchandises par roulage – c’est-à-dire via des rampes d’accès permettant de les charger ou décharger en roulant de navires dits « rouliers » –, et notamment des véhicules importés ou exportés par les constructeurs automobiles vers ou depuis l’Europe. Le projet, réalisé en collaboration avec l’énergéticien Engie et le port de Zeebruges, vise à produire de l’électricité d’origine renouvelable dès le second semestre 2020 pour alimenter ICO, la communauté locale et les bateaux à quai. « La production annuelle s’élèvera à 110 GWh, ce qui équivaut aux besoins en électricité d’environ 30 000 familles et permet d’éviter l’émission de 50 000 t de CO2 par an », précisent les partenaires. Les éoliennes alimenteront notamment l’« îlot de recharge » mis en service sur le site par la filiale d’Engie EVBox en février 2019. Celui-ci compte 154 bornes, soit 308 points de charge d’une capacité totale de 3,4 MW : de quoi recharger plus de 2 000 véhicules par semaine. À terme, un logiciel développé par Engie Laborelec permettra d’optimiser la charge en fonction de la production des éoliennes et de l’approvisionnement du réseau. Pour ICO, l’enjeu est de créer un « terminal vert », prêt à réceptionner les véhicules électriques qui font leur entrée sur le marché.

PARTAGER SUR