PAC hydrogène : l’Ifpen s’équipe d’un banc d’essais pour poids lourds

L’Institut Français du Pétrole Énergies Nouvelles (Ifpen) va pouvoir tester les piles à combustible à hydrogène pour les bus et camions grâce à son nouveau banc d’essais.
1224
hydrogène Ifpen
© IFPEN - Sabine Serrad

L’Ifpen se dote d’un banc d’essai pour les poids lourds dotés de piles à combustible (PAC) à hydrogène. Ce banc d’essai est implanté sur le site de Solaize dans la banlieue sud de Lyon (69), bien connue pour sa raffinerie et son site de stockage de pétrole. Ce site de R&D comporte déjà le laboratoire d’essais des moteurs à hydrogène.

Avec une puissance de 210 kW, ce nouveau banc d’essais des PAC à hydrogène est le plus puissant de l’Hexagone. L’objectif est de pouvoir tester la durabilité pour le secteur le plus avancé, celui du transport routier lourd, bus, autocars et camions, mais aussi pour le ferroviaire.

Atteindre une fiabilité équivalente au thermique

« Forts de notre expérience acquise depuis une dizaine d’années sur les véhicules à batterie, notre ambition est de pouvoir prédire le vieillissement des PAC à hydrogène en conditions réelles d’utilisation. Il s’agit d’un enjeu central pour assurer la compétitivité de la technologie, et encore plus pour les véhicules lourds qui peuvent fonctionner pendant des dizaines de milliers d’heures. Actuellement, les systèmes de PAC ne peuvent pas encore tenir cette durée de vie », explique Pierre Leduc, le chef de projet véhicules électrifiés et piles à combustible à l’Ifpen.

PARTAGER SUR