14 milliards d’euros d’amendes pour les constructeurs en 2021

1716
IHS Markit CO2 pollution
Les constructeurs recevront de lourdes amendes s'ils dépassent les seuils de CO2 CC

Les constructeurs automobiles pourraient payer 14 milliards d’euros d’amendes à l’Union européenne, selon l’estimation faite par le cabinet d’études IHS Markit. En cause : un dépassement du seuil d’émissions de CO2 pour 2020 voté par l’UE. La limite a été fixée à 95 g/km selon la norme NEDC (New European Driving Cycle). Selon IHS Markit, les fabricants de voitures n’arriveront pas à respecter cet objectif avant le délai imposé.

Le cabinet a pris en compte les évolutions technologiques comme l’éclairage LED, l’encapsulation thermique ou les alternateurs à haute efficacité. Malgré ces avancées, le taux moyen d’émissions du parc de véhicules vendus en Europe devrait atteindre 102,3 g/km (NEDC) en 2020, soit 7,3 g/km au-dessus du seuil, ce qui coûterait 11 milliards d’euros aux constructeurs. Et dès 2021, cette somme pourrait grimper à 14 milliards d’euros, puisque le cabinet évalue les émissions de la flotte à 122,9 g/km en cycle WLTP, alors qu’ils ne devraient pas dépasser 114,9 g/km (seuil WLTP équivalent à 95 g/km NEDC).

Certains constructeurs tentent déjà de réduire cette amende. Pour ce faire, ils misent sur des super crédits couplés à un renforcement de la production de véhicules électriques. En outre, certaines marques regroupent leurs ressources afin de réduire le coût carbone de la production des VE. Néanmoins, IHS doute que ce jeune marché puisse réduire les émissions carbones avant 2020.