Il n’aime pas « être planté »

461

Franck Hellec qui a repris la Jardinerie de Saint-Cloud (92), travaille six jours sur sept et a besoin d’être mobile car, outre son point de vente situé sur un axe de circulation important non loin de Paris, il doit se rendre au marché de Rungis pour s’y fournir et, également, circuler dans son secteur géographique, pour des plantations et des entretiens de jardins particulièrement nombreux dans la région. Victime d’un vol de camionnette, le jardinier a dû louer un véhicule durant deux ans, ce qui finissait par être cher est très peu souple à l’usage. « Il y a peu, j’ai choisi un Peugeot Boxer d’occasion. Je voulais l’acquérir à crédit en 4 ans… cela n’a pas été possible c’est pourquoi il m’a été conseillé la LOA en 3 ans. Cette option peut paraître un peu plus coûteuse qu’une autre formule mais, l’un dans l’autre, je crois que ça se vaut (…) la garantie entretien et le prêt d’un véhicule, si besoin, sont des avantages qui me conviennent (…) j’ai besoin d’un véhicule qui ne me lâche pas car je dois transporter de la terre en quantité et des végétaux lourds…. Je ne pourrais faire autrement. » Franck Hellec dispose aussi de deux autres fourgonnettes plus légères, acquises avec l’entreprise, pour se rendre chez les clients. L’essentiel, pour lui, est de n’être pas entravé dans son ouvrage : « On fait ce métier parce qu’on l’aime », ditil. La LOA contribue à cet art de vivre professionnel.