• Mots clés connexes
  • LOA

Il ne veut pas manger sa trésorerie

470

Traiteur dans la belle banlieue Ouest de Paris, Gérard Fournier a notamment eu à utiliser le crédit classique dans le passé et puis le jour est venu où il a préféré opter pour la LOA sur la base d’un contrat de 3 ans. La formule convient parfaitement au mode de fonctionnement de son entreprise. Les fournisseurs et les clients viennent à lui, sa boutique bien située à proximité d’une grande surface, de petits commerces et de banques, lui font bénéficier d’une exposition et d’une clientèle de qualité n’impliquant qu’assez peu de déplacements de sa part. Il lui faut donc un véhicule fiable et à disposition, ni plus ni moins. « Avec ma fourgonnette Berlingo, je roule en définitive assez peu (pour quelques livraisons) au regard de mon activité globale (…) J’ai choisi la solution du crédit-bail notamment par ce qu’elle permet de disposer d’un véhicule sans pour autant nécessiter de prendre sur la trésorerie de manière importante. »