Indemnités kilométriques 2021 : du changement pour les VE

Le barème forfaitaire des indemnités kilométriques a été publié le 19 février 2021 au Journal Officiel. Les montants restent identiques à ceux de 2020, sauf pour les véhicules électriques qui bénéficient désormais d’une majoration de 20 %.
3176
Indemnités kilométriques 2021

Dans un arrêté publié au Journal Officiel du 19 février 2021, le gouvernement a revu le barème forfaitaire permettant l’évaluation des frais de déplacements professionnels avec un véhicule par les bénéficiaires de traitements et salaires optant pour le régime des frais réels déductibles. Les montants n’évoluent pas en 2021 par rapport à 2020. Seul changement : le montant des frais de déplacement calculés est désormais majoré de 20 % pour les véhicules électriques, à compter de l’imposition des revenus de l’année 2020.

En effet, suite à la Convention citoyenne pour le climat (CCC), le gouvernement s’était engagé à mettre en place un barème spécifique pour les véhicules électriques dans le système de l’indemnité kilométrique, afin de renforcer les incitations à l’acquisition et à l’utilisation de VE.

IK : vers un barème unique indépendant de la puissance fiscale ?

Pour rappel, les membres de la CCC avaient proposé d’indexer le système d’indemnité kilométrique sur les émissions de CO2 du véhicule et de lier le dispositif au bonus-malus (voir notre article). « Cet avantage fiscal (qui permet de déduire de l’impôt sur le revenu ses frais de carburant destiné aux déplacements professionnels) représente un montant significatif (environ 2 milliards d’euros) et encourage l’utilisation de la voiture », estimaient-ils. De plus, étant basé non seulement sur la distance parcourue mais aussi sur la puissance du moteur, « le barème actuel fournit une aide plus importante aux véhicules puissants, et donc plus émetteurs. »

La mise à jour du barème des IK ne va donc pas aussi loin que demandé. Cependant, « des travaux complémentaires vont être engagés pour définir les modalités d’une convergence progressive vers un barème unique, indépendant de la puissance fiscale des véhicules », a annoncé par ailleurs le ministère de la transition écologique.

Tarif applicable aux automobiles (en euros)

Puissance administrative Jusqu’à 5 000 km De 5 001 à 20 000 km Au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d * 0,456 (d * 0,273) + 915 d * 0,318
4 CV d * 0,523 (d * 0,294) + 1147 d * 0,352
5 CV d * 0,548 (d * 0,308) + 1200 d * 0,368
6 CV d * 0,574 (d * 0,323) + 1256 d * 0,386
7 CV et plus d * 0,601 (d * 0,34) + 1301 d * 0,405

d représente la distance parcourue en kilomètres.

Pour les véhicules électriques, le montant des frais de déplacement calculés est majoré de 20 %.

Tarif applicable aux motocyclettes (en euros)

Puissance administrative Jusqu’à 3 000 km De 3 001 à 6 000 km Au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CV d * 0,341 (d * 0,085) + 768 d * 0,213
3, 4, 5 CV d * 0,404 (d * 0,071) + 999 d * 0,237
Plus de 5 CV d * 0,523 (d * 0,068) + 1365 d * 0,295

d représente la distance parcourue en kilomètres.

Pour les véhicules électriques, le montant des frais de déplacement calculés est majoré de 20 %.

Tarif applicable aux cyclomoteurs (en euros)

Jusqu’à 3 000 km De 3 001 à 6 000 km Au-delà de 6 000 km
d * 0,272 (d * 0,064) + 416 d * 0,147

d représente la distance parcourue en kilomètres.

Pour les véhicules électriques, le montant des frais de déplacement calculés est majoré de 20 %.

PARTAGER SUR