L’Indre-et-Loire se met à l’électrique

Pour le Syndicat intercommunal d’énergie d’Indre-et-Loire (SIEIL), responsable de la gestion des réseaux de distribution d’électricité pour ses 272 communes, verdir la flotte et promouvoir l’électrique vont de pair

- Magazine N°240
1110
Indre-et-Loire Jean-Luc Dupont
Jean-Luc Dupont

Le SIEIL a misé sur une politique volontariste en installant 400 points de recharge dans le département, la plupart en accéléré (18 kWh, 1 à 2 h pour une recharge), sauf six bornes rapides sur des axes autoroutiers. Les abonnés peuvent payer et réserver une borne en ligne ou sur smartphone.

« L’investissement de 3 millions d’euros, financé à 50 % par l’Ademe, 30 % par le SIEIL et 20 % par les communes concernées, a été important. Le pari a consisté à mettre en place l’infrastructure nécessaire pour promouvoir l’électrique », explique Jean-Luc Dupont, maire de Chinon et président du SIEIL. Bilan : le taux d’immatriculations électriques est...

PARTAGER SUR