Infrastructures de recharge : les batteries à pleine charge

Alors que le nombre de véhicules électriques en circulation augmente peu à peu, le réseau de recharge croît avec une offre très (trop) diversifiée, et des technologies qui peuvent prêter à confusion. Une jungle qui mérite un bon décryptage entre les différents standards de prise de recharge, et les différents types de charge, normale, accélérée ou rapide.

- Magazine N°240
1586
Infrastructures de recharge - Ionity
Consortium créé par BMW, Daimler, Ford et Volkswagen pour fournir à travers l’Europe une charge ultra-rapide, Ionity devrait regrouper à terme 400 stations (prises de 150 à 350 kW) d’ici 2020, dont a priori une cinquantaine en France.

Faire le plein d’un véhicule essence ou diesel, c’est toujours simple, bien que les carburants offrent quelques variantes. Pour cela, il suffit de trouver une station, de se diriger vers la bonne pompe et de porter le pistolet à la trappe à carburant. En quelques minutes, c’est réglé.

Une logique qui devient bien plus complexe lorsqu’il s’agit de recharger une voiture électrique. Car les points de ravitaillement revêtent des formes très diverses : ils appartiennent à des réseaux publics ou privés, sont accessibles avec ou sans abonnement, et les réseaux ne sont pas toujours compatibles entre eux. En outre, plusieurs types de charge sont proposés...

PARTAGER SUR