Publi-Communiqué

Innovation : l’hybride, une carte maîtresse

Toujours plus propres et moins consommateurs, les véhicules hybrides-électriques du groupe Toyota contribuent à l’optimisation écologique des flottes, tout en mettant en avant de sérieux atouts pour réduire les coûts d’utilisation.

1583
Toyota-Lexus : la gamme hybride-électrique la plus large du monde

En 1997, la Toyota Prius a été le premier véhicule hybride de série à être commercialisé dans le monde. Aujourd’hui, Toyota en est à la quatrième génération. En 2019, Toyota et Lexus alignent 18 modèles 100 % hybrides-électriques dans leur catalogue, de la citadine à la berline premium.

18 modèles 100 % hybrides-électriques

Avec près de 13 millions de véhicules hybrides-électriques vendus depuis 1997, le groupe Toyota a évité le rejet de 90 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. En France, avec 1 million de modèles hybrides commercialisés depuis 2000, l’économie atteint plus de 1 million de tonnes de CO2, soit 29 milliards de litres de carburant non consommés. Désormais, 70 % des véhicules vendus en France par Toyota et Lexus sont hybrides.

La technologie 100 % hybride-électrique de Toyota et Lexus est la plus évoluée de ce type. Le moteur thermique est combiné à un ou plusieurs moteurs électriques alimentés par des batteries ; ces différents blocs opèrent soit en synergie, soit en totale autonomie. Il s’agit de l’unique technologie qui permet à une voiture hybride de rouler en mode tout électrique. Et c’est le choix retenu par Toyota depuis 1997.

>> Lire aussi : Nouveautés : l’offensive sur le front de l’hybride

Pas besoin de se brancher

Outre le mode tout électrique, les véhicules hybrides du groupe bénéficient également du Stop & Start, du freinage à récupération d’énergie et de la traction électrique d’appoint, soit les avantages combinés du micro-hybride, du semi-hybride et du 100 % hybride-électrique. Contrairement aux hybrides rechargeables, les batteries récupèrent automatiquement de l’énergie au freinage, à la décélération et grâce au moteur thermique, sans avoir à être branchées sur un point de ravitaillement. Le moteur électrique fonctionne en continu alors que la mécanique thermique vient seulement en soutien lors des accélérations franches.

L’hybride vertueux

Quand la première génération de la Toyota Prius consommait 5,1 l/100 km et émettait 120 g/km de CO2, la quatrième génération commercialisée depuis 2016 ne consomme plus que 3,4 l/100 km et n’émet plus que 75 g/km (valeur NEDC, voir le schéma ci-dessous). Et sur la même période, la consommation de terres rares a diminué de 96 %. Autre apport de la technologie hybride, les émissions de NOx reculent de 91,6 % par rapport au thermique et à modèle équivalent. Enfin, Toyota réemploie et recycle 96,9 % de ses véhicules hybrides. Et le groupe continue d’améliorer en permanence les performances de sa technologie hybride.

Les qualités natives de la technologie hybride entraînent aussi de multiples économies. Tout d’abord, face à un modèle thermique équivalent, un véhicule hybride de Toyota ou Lexus consomme 30 à 40 % de moins de carburant.CO2 et carburant

L’atout TCO

Moins de consommation de carburant, c’est aussi moins de CO2 et donc aucun malus, une exonération de la TVS pendant douze trimestres et un certificat d’immatriculation gratuit ou moitié prix dans la plupart des régions françaises. Autre source d’économies, avec des pièces d’usure moins nombreuses et un freinage moins sollicité grâce à l’inertie du moteur électrique, le coût de l’entretien recule.

Dernier point mais non des moindres, les véhicules hybrides de Toyota ou Lexus se revendent mieux que des modèles thermiques équivalents sur le marché VO et surclassent de 30 % en tarif les modèles électriques. Un avantage d’autant plus décisif que la dépréciation pèse plus de 40 % du TCO et constitue le premier poste de dépenses d’un véhicule d’entreprise.

TOYOTA ET LEXUS : UNE FISCALITÉ AU TOP POUR LA SEULE ALTERNATIVE AU DIESEL

TOYOTA ET LEXUS : UNE FISCALITÉ AU TOP POUR LA SEULE ALTERNATIVE AU DIESEL
Toyota Valeur CO2 de référence de la fiscalité automobile (g/km) (1) Bonus écologique (2) Malus écologique (2) TVS annuelle (3)
Yaris Hybride 84 0 € 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 168 €
Nouvelle Corolla Hybride 122h Berline 76* 0 € 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 152 €
Nouvelle Corolla Hybride 180h berline 86* 0 € 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 172 €
Toyota C-HR Hybride 86 0 € 0 € Exonéré pendant 12 trimestres puis 172 €
Nouveau RAV4 Hybride 100** 0 € 0 € Exonéré pendant 12 trimestres puis 200 €**
Prius 75 0 € 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 150 €
Prius + 106 0 € 0 € 477 €
Prius Hybride rechargeable 28 0 € 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 28 €
Nouvelle Camry Hybride 218h 98* 0 € 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 196 €
Lexus
CT 200h 93 0 € 0 € Exonéré pendant 12 trimestres puis 186 €
IS 300h 104 0 € 0 € 468 €
Nouvel UX 250h 96 0 € 0 € Exonéré pendant 12 trimestres puis 188 €
NX 300h 2WD 127 0 € 85 € 826 €
RX 450h 132 0 € 210 € 858 €
RX 450hl 136 0 € 410 € 884 €
Nouvelle ES 300h 100 0 € 100 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 200 €
* Sous réserve d’homologation. ** En AWD-i (102 g en 2WD). (1) Valeurs déterminées sur la base du nouveau cycle d’homologation WLTP. La fiscalité automobile en France est basée sur la valeur de CO2 corrélée. (2) Sur la base de la grille de bonus/malus 2019. (3) Sur la base de la grille de TVS 2019.

 


La preuve par l’hybride
Plusieurs études ont été réalisées pour mesurer l’impact de la technologie 100 % hybride-électrique sur la protection de l’environnement. L’une d’entre elles a été menée récemment par les écoles Polytechnique et CentraleSupélec sur des parcours mixtes avec des tronçons péri-urbains, urbains et sur autoroute. Résultat : 70,1 % du temps de parcours et 51,5 % de la distance parcourue sont réalisés en mode zéro émission. En zone urbaine, ces pourcentages montent respectivement à 86,9 et 77,4 %. Autres chiffres : selon une étude d’AAA Data, alors que les émissions moyennes de CO2 des véhicules neufs vendus en France ont augmenté en 2017, celles du groupe Toyota ont baissé de 3g/km. Avec une moyenne de 98g/km, Toyota est le premier constructeur à passer sous la barre des 100g et se rapproche de l’objectif de 95g fixé par la Commission européenne pour 2020.

Véhicules hybrides-électriques Toyota – Étude Polytechnique CentraleSupélec

Temps du parcours en mode zéro émission* Distance parcourue en mode zéro émission* Temps du parcours où le véhicule est mû uniquement par le moteur électrique Distance parcourue où le véhicule est mû uniquement par le moteur électrique
Péri-urbain 65,9 % 58,5 % 42,6 % 36,5 %
Urbain 86,9 % 77,4 % 71,6 % 60,3 %
Autoroute urbaine 65,0 % 43,6 % 39,2 % 24,4 %
* Temps du parcours et distance parcourue en mode zéro émission, comprenant les phases d’arrêt, de décélération et où la puissance aux roues utilise uniquement l’énergie électrique.
PARTAGER SUR