Publi-Communiqué

Innovation – Volkswagen : l’ID.3 écrit l’avenir de l’automobile

Avec l’ID.3, la première voiture électrique de sa gamme ID., Volkswagen s’appuie sur une stratégie mûrement réfléchie et tous azimuts pour l’avènement d’une industrie automobile neutre sur le plan environnemental.

1138
ID.3 Volkswagen

Cette fois, c’est bel et bien parti. Avec l’ID.3, Volkswagen écrit un chapitre de son histoire et annonce l’arrivée dans le monde d’une vingtaine de modèles zéro émission d’ici 2025 dans la famille électrique ID. Pour l’Europe, seuls 30 000 exemplaires de l’ID.3 sont disponibles en pré-commande et 10 000 étaient déjà réservés le 9 mai dernier, au lendemain de l’ouverture des inscriptions. Cette compacte est commercialisée avec trois options de batterie pour 330 à 550 km d’autonomie en WLTP. Le prix de base est estimé autour de 30 000 euros TTC, avec une série spéciale aux environs de 40 000 euros, hors subvention de l’État.

La grande famille ID.

Dans le sillage de l’ID.3, Volkswagen commercialisera d’autres modèles déjà présentés à l’état de concept-cars dans les salons internationaux. C’est le cas du SUV ID. CROZZ, de l’ID. BUZZ et de la berline ID. VIZZION. En avril dernier, lors du salon de Shanghai, le constructeur a aussi levé le voile sur l’ID. ROOMZZ, un grand SUV à trois rangées de sièges, commercialisé sur le marché chinois en 2021.

Les premières ID.3 de série sortiront fin 2019 de l’usine de Zwickau dont les capacités de production atteindront 1 500 unités par jour d’ici fin 2020. À l’avenir, l’usine produira exclusivement les véhicules développés sur la base de la nouvelle plate-forme modulaire électrique (MEB) du groupe. Et à compter de 2022, les sites d’Emden et Hanovre assembleront pareillement des modèles 100 % électriques. Volkswagen sera alors à la tête du plus grand réseau de production de véhicules zéro émission, avec un outil industriel capable de répondre à ses ambitions en matière de véhicules propres.

ID.3 Volkswagen
ID.3 Volkswagen

Une ID.3 neutre en carbone

Premier véhicule de la famille ID., l’ID.3 se veut aussi neutre en carbone sur toute sa durée de vie. Pour sa seule phase de fabrication, son bilan affiche une économie de plus de 1 million de tonnes de CO2, soit la consommation d’une centrale au charbon pour 300 000 foyers. Pour cela, Volkswagen a emprunté plusieurs pistes dont le recours aux énergies renouvelables afin d’alimenter l’usine de Zwickau.
Pour atteindre ses objectifs de préservation de l’environnement, Volkswagen aura investi 11 milliards d’euros d’ici à 2023. Transformation numérique des véhicules et des usines, production neutre en carbone, chaîne d’approvisionnement et fabrication des cellules des batteries, le constructeur embrasse tous les domaines d’expertise et consacrera 9 milliards d’euros à l’avènement de l’électromobilité.
Pour assurer une neutralité carbone complète et parallèlement aux processus mis en place dans les unités de production, Volkswagen s’approvisionnera en cellules de batteries auprès de prestataires qui font appel aux énergies renouvelables. L’ensemble des fournisseurs devra se plier à ces exigences ou compenser leurs émissions en participant à des actions en faveur de la préservation du climat. Plus globalement, le constructeur mettra tout en œuvre pour que ses partenaires commerciaux appliquent les normes environnementales et sociales. Enfin, la division Volkswagen Group Components prendra en charge la responsabilité intégrale de la batterie depuis la production des cellules jusqu’à leur recyclage.

L’hydrogène en ligne de mire

Dans sa volonté de mettre le meilleur des technologies à la portée de tous, Volkswagen avance aussi sur l’hydrogène. L’an dernier, un pas décisif a été franchi : Volkswagen et l’université de Stanford aux États-Unis ont réussi à augmenter le rendement et la durabilité de la pile à combustible, tout en limitant la quantité de platine nécessaire à la réaction chimique productrice d’énergie. Cette avancée permet de lutter contre le coût élevé de cette technologie, principal frein à son développement. L’an dernier, Volkswagen a aussi présenté le Crafter HyMotion au salon IAA des utilitaires d’Hanovre, soit son second concept de VUL hydrogène. Avec son réservoir de 7,5 kg d’hydrogène, ce modèle peut parcourir 500 km avec une charge utile supérieure à celle de son homologue thermique.

Zéro impact environnemental en 2050

Volkswagen n’a pas oublié la recharge dans le bilan énergétique de la gamme ID. La marque offrira des solutions responsables avec des infrastructures alimentées par des installations solaires, éoliennes, hydrauliques, etc. La marque a aussi développé une station de charge mobile qui peut s’alimenter avec de l’énergie solaire ou éolienne, et s’installer sur la voie publique. Sans oublier le réseau Ionity de bornes de charge rapide, dont Volkswagen est l’un des fondateurs, et qui comptera 400 stations en Europe à l’horizon 2020.
Volkswagen a enfin créé une filiale autour de la fourniture et de la gestion de l’électricité. Baptisée Elli pour Electric Life, elle proposera des abonnements pour les ménages – même pour ceux qui ne possèdent pas de véhicule électrique – et assurera une origine renouvelable de l’énergie. Elli commercialisera aussi des wallbox à domicile et développera le réseau de bornes dans les parkings des entreprises et chez les distributeurs de Volkswagen.
Exigeant vis-à-vis de ses fournisseurs, Volkswagen l’est aussi pour ses propres activités. Depuis 2010, la marque a réduit ses émissions mondiales de CO2 de 40,4 % grâce à son programme Think Blue Factory. Énergie, eau, déchets et émissions de solvants sont constamment revus à la baisse. En 2018, la consommation de ressources des différents sites a diminué de 30 % par rapport à 2010 ; l’objectif est d’atteindre 45 % d’ici à 2025, puis de viser le zéro impact pour 2050.
Dans sa stratégie de déploiement de l’électrique, Volkswagen n’a rien laissé au hasard. Tout a été mis en œuvre pour l’avènement d’une mobilité durable sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule.

La Préfecture de Police de Paris électrifie sa flotte avec Volkswagen

La Préfecture de Police de Paris électrifie sa flotte avec Volkswagen

Les forces de l’ordre valident les efforts réalisés par Volkswagen sur le dossier de l’électrique. La Préfecture de Police de Paris a ainsi renouvelé sa confiance au constructeur pour équiper ses patrouilles d’e-Golf 100 % électriques et de Passat GTE hybrides rechargeables. Avec cette commande, les forces de l’ordre parisiennes se mettent en conformité avec la loi de transition énergétique qui impose aux flottes publiques de s’équiper en véhicules à faibles émissions lors du renouvellement ou de l’acquisition de parcs de plus de vingt unités.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter