Internet et la consigne : du neuf avec du vieux

Dans le monde de la livraison, internet a rebattu les cartes. « Avec l’e-commerce, le nombre de points de livraison s’accroît, en b to b comme en b to c », souligne Jean-François Mounic, du groupe Labatut.

- Magazine N°210
531
Internet et la consigne : du neuf avec du vieux

Un constat confirmé par Patrick Maillet pour Deret Transporteur : « Les livraisons b to c, poussées par internet, ne cessent de progresser et génèrent de fait de la pollution en se multipliant pour de petits colis. »

Pour remédier à ce problème, Patrick Maillet suggère de pousser les particuliers vers les consignes : « Mais ce n’est pas simple puisque sur internet, ils sont livrés à domicile et gratuitement. En outre, ces consignes devront être extrêmement performantes et bien situées. »

Dans ce domaine, La Poste a pris une longueur d’avance avec sa filiale Pick-Up Service spécialisée dans le déploiement de consignes pour améliorer la...