Italie : Les ventes indirectes se développent

Sur un marché total de 34 millions de véhicules immatriculés, les voitures d’entreprises représentent quelque 4 millions d’unités (1,6 million pour les grandes sociétés et 2,4 millions dans les PME, TPE et professions libérales). La LLD s’arroge un taux de pénétration de 15 % avec environ 550 000 voitures à la route.

- Magazine N°144
468

Quelle est la conjoncture du marché italien ? La cuvée 2007 avait été exceptionnelle du point de vue des immatriculations avec 2,4 millions d’unités ; 2008 devrait osciller autour de 2,2 millions d’immatriculations, soit un repli de 10 %. A la tête de 90 000 véhicules loués, ALD Automotive vise une part de marché de 20 % sur le marché italien. Après une opération de croissance externe en 2007 –la reprise de 50 % d’une joint-venture avec Unicredito–, le loueur s’est sensiblement renforcé sur le segment porteur des PME.

Cette année, il table sur une croissance d’activité de 4 à 5 %. « En Italie, les voitures de fonction en LLD répondent bien aux besoins du marché. La croissance se fait désormais avec les PME, car le taux de pénétration dans les grands comptes est supérieur à 80 % », explique Gianluca Soma, président d’ALD Automotive International. Pour assurer son développement, le loueur compte jouer la carte des ventes indirectes ; de plus en plus de constructeurs, de réseaux financiers et de banques distribuent dans leurs réseaux les contrats de LLD des loueurs et ce canal pèse actuellement entre 30 et 35 % de la production annuelle de contrats LLD. « L’avenir des réseaux de distribution de nos contrats sera la «multicanalité», affirme Gianluca Soma.

PARTAGER SUR