Iveco : une année 2019 en demi-teinte

Dans une année 2019 structurée par l’entrée en service du tachygraphe intelligent 1C, les sorties en juillet du S-Way et du nouveau Daily lourd n’ont pas eu le rôle moteur escompté pour Iveco.

565
Iveco 2019
Iveco S-Way sur route

Il aurait suffi que le S-Way sorte en mai, comme son concurrent l’Actros 5, pour que 2019 prenne la couleur du succès pour Iveco. Mais sorti en juillet, soit quelques jours après l’entrée en vigueur du tachygraphe 1C, craint des transporteurs pour sa capacité à communiquer avec les forces de l’ordre, le nouveau fleuron d’Iveco s’est exclu de la vague d’achats du premier semestre. Sorti lui aussi au second semestre, le nouveau Daily lourd d’Iveco a subi le même sort. Consolation, les clients du constructeur se sont reportés sur les véhicules d’occasion : + 7,78% pour la gamme lourde et + 19,53 % pour les utilitaires. En 2019, la facturation des VI neufs a baissé de – 4 %, amenant la part de marché d’Iveco à seulement 5 % en France. Les ventes de VU ont progressé de 13,4 %, mais la part de marché d’Iveco sur la France a baissé de – 1,7 %.

TP et gaz ont progressé

C’est sur le X-Way et les VI destinés aux travaux publics et sur les Stralis NP et Eurocargo NP au gaz que le constructeur a fait ses meilleures progressions avec respectivement une hausse des ventes de 6,5, 29,6 et 9 %. L’intérêt des clients pour le S-Way et sa nouvelle connectivité Iveco Way, qui inclut notamment l’assistance à distance RAS, les contrats de maintenance connectée et le management de flotte, s’étant traduit par 650 commandes, le constructeur mise sur l’avenir. En 2020, il compte porter sa part du marché français de VI lourds à 9 %, avec 4 000 immatriculations, et vendre toujours plus de VI au gaz. Le Nikola TRE BEV 100 % batteries, dont on attend les premiers essais en 2020, sera le porte-étendard de la marque, tandis que les élèves mécaniciens formés à la maintenance des moteurs au GNC et GNL et à l’électricité alimenteront un réseau qu’Iveco veut porter à 247 points service d’ici 2024.

Voir notre précédente brève sur Iveco

PARTAGER SUR