Iveco Group : le bilan 2021 et les objectifs pour 2030

Pour son premier bilan d’entreprise autonome, le Groupe Iveco affiche un chiffre d’affaires de 12,52 milliards d’euros en 2021 et des ambitions basées sur sa maîtrise des technologies du GNV et, avec des partenaires, de l’électrique, de l’hydrogène et de l’autonomie. L’objectif : un chiffre d'affaires de 17,5 milliards d’euros pour 2026.
1435
Iveco 2021
Sa scission d’avec CNH et son entrée à la Bourse de Milan ont profité à Iveco.

Iveco est devenu en 2021 un pure player dans la conception et la commercialisation de véhicules commerciaux, mais aussi de groupes propulseurs avec FPT Industrial et de services. Et cette séparation administrative d’Iveco avec le groupe CNH débute sous de bons auspices. Le constructeur a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 12,52 milliards d’euros en 2021, en hausse de 21 % par rapport à 2020. Le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) atteint 302 millions d’euros pour l’activité industrielle. Il est de 208 millions d’euros pour l’activité groupe propulseur. Pour un résultat net ajusté de 140 millions d’euros, avec 1,4 milliard d’euros de liquidités. Gerrit Marx, président du groupe, l’affirme, Iveco « est prêt à capter les opportunités de l’évolution. » Le groupe vise un chiffre d’affaires de 16,5 à 17,5 milliards d’euros en 2026.

Iveco Group : électricité avec Nikola et autonomie avec Plus AI

Pour Iveco, son autonomie lui permet de « mieux anticiper les besoins en mobilités des clients. » Le constructeur usera ainsi des partenariats mis en place avant 2022. Pour la joint-venture établie à parts égales avec Nikola Corporation, le groupe produira et commercialisera les poids lourds 100 % électriques (BEV) et électriques à pile à combustible à hydrogène (FCEV) conçus pour l’Europe. Avec Plus AI, il produira en 2027 un camion autonome qui réduira de 5 % la consommation de carburant. Ce camion augmentera de 20 % la productivité. Dans le cadre du programme Climate Pledge élaboré par Amazon, Iveco a aussi engagé des initiatives visant à réduire les émissions de GES de ses véhicules.

Iveco de 2021 à 2030

iveco nikola tre bev
Iveco produira et commercialisera sur son réseau les Nikola Tre conçus pour le marché européen.

En 2022, Iveco Group développera des moteurs au gaz de nouvelle génération. Des moteurs qui fonctionneront au biométhane pour réduire encore les émissions de CO2 et le TCO. Le constructeur les conformera aux taux ultra-faibles d’émissions de Nox exigés pour les livraisons urbaines. En 2023, Iveco développera également la nouvelle génération du Daily Electric, en incluant la production des transmissions électriques et des batteries. Il mettra aussi au point des solutions hybrides légères pour les véhicules diesel et GNV. 2024 verra la conception d’un nouvel essieu électrique pour poids lourds longue distance BEV et FCEV. En 2030, Iveco achèvera l’implantation de technologies électriques ou hybrides sur tous ses véhicules. Le groupe parviendra ainsi à réduire de 50 % ses émissions de CO2.

iveco daily electric
En 2023, Iveco développera la nouvelle génération du Daily Electric.

Essieu électrique de 840 kWh et batteries maison

En janvier dernier, FPT Industrial a présenté, au salon CES 2022 de Las Vegas, un nouvel essieu électrique intégré pour poids lourds 4×2 et 6×2 articulé de 44 t. D’une puissance maximale de 840 kW, il équipera le Nikola Tre BEV et le Nikola Tre FCEV. La production de ce modèle débutera fin 2023 à Ulm, en Allemagne. Avec la société américaine Microvast, FPT a commencé la mise au point des nouveaux packs batteries d’Iveco, présentant déjà au CES le pack de 37 kWh qui équipera les nouveaux Daily. FPT développe aussi son propre système de gestion de batteries en collaboration avec Potenza Technology.

essieu electrique nikola tre bev
Filiale du Groupe Iveco, FPT Industrial a présenté, au Salon CES 2022 de Las Vegas, le nouvel essieu électrique de 840 kWh qui équipera les Nikola Tre BEV et, à partir de 2023, FCEV.
PARTAGER SUR