Jacques Demoz, Sennheiser : « Avec la LOA, nous nous occupons de la revente »

Chez le fabricant de casques audio Sennheiser, le crédit-bail l’a emporté sur la LLD pour les 26 véhicules. Un arbitrage qui suppose une solide organisation de la revente et du suivi.

- Magazine N°228
1004

Jacques Demoz est responsable des services généraux, chez Sennheiser.

« Pour financer la flotte en crédit-bail, nous avons négocié avec la banque pour des contrats de 48 ou 60 mois avec la possibilité de sortir quand nous le voulons au bout de 12, 24 ou 48 mois. Cela permet de fixer une loi de roulage à 140 000 km au maximum, et de racheter la voiture au bon moment.

Nous nous occupons de la revente. Cela est possible compte tenu de la petite taille du parc. Les ventes s’étalent sur trois ans pour nos 26 véhicules, soit sept ou huit par an. Un garage s’occupe de l’entretien courant et se charge de trouver des clients pour racheter les voitures...