• Mots clés connexes
  • SUV

Jaguar E-Pace : des paillettes pour un lancement parisien

Positionnée résolument parmi les SUV compacts premium, la Jaguar E-Pace, la plus petite de la gamme du constructeur, veut devenir le best-seller de la marque.

2812
Jaguar E-Pace

La Jaguar E-Pace s’est révélée en juillet à Londres, avant un petit tour au salon de Francfort début septembre, puis au salon de Lyon. Le SUV compact de Jaguar s’est dévoilé hier soir au public parisien en présence de nombreux VIP, leaders d’opinion mais pas vraiment de gestionnaires de flotte et d’acquéreurs professionnels potentiels (voir notre brève).

Et pourtant, selon Marc Luini, le patron de Jaguar France, les ventes hexagonales du félin sont réalisées pour moitié auprès des sociétés et des flottes. Cette E-Pace ne devrait pas déroger à la règle. Marc Luini précise que, selon lui, ce SUV compact de 4,39 m de longueur séduira une clientèle plus féminine que les autres modèles Jaguar. Et reste très confiant sur le succès de son E-Pace.

Un segment concurrentiel

Bien entendu, sous les lumières du Studio des Acacias dans le 17e arrondissement de Paris, cette E-Pace a fait valoir ses atours : design bien plus en rondeurs, volutes et courbes charmeuses qui l’émancipent de la masculinité affirmée du grand et imposant F-Pace (voir notre brève). Les proportions plus compactes et ce style plus familier plairont aux citadines de l’ouest parisien, sans conteste.

Mais ce SUV trouvera sur son chemin le nouveau Volvo XC40 qui vient exactement et frontalement le concurrencer (voir notre brève), tant en dimensions, en équipements et motorisations, qu’en prix (à partir de 35 700 euros avec le 2.0 turbodiesel 150 ch 4×2 BVM à 124 g). Et la fête des SUV compacts premium ne fait que démarrer : viendront fin 2018 et en 2019 le BMW X2, l’Audi Q4 (un Q3 coupé et racé) et le Lexus UX. Sans oublier le remplaçant de son cousin le Land Rover Evoque à qui l’E-Pace emprunte sa plate-forme.

Premières livraisons en janvier 2018

Après avoir laissé l’honneur à quelques célébrités du showbiz ou du petit écran, nous avons pu prendre place derrière le volant du seul modèle exposé, avec sa carrosserie blanc nacré et son intérieur cuir rouge intégral. L’espace se fait correct pour le segment, tout comme le coffre, et la qualité de fabrication se montre excellente. Mais nous soupçonnons que ce magnifique exemplaire, qui va faire le tour des concessions dès ce week-end, soit quasiment fabriqué à la main. Nous en saurons plus lors des essais presse en fin d’année et, bien entendu, lors des premières livraisons en janvier 2018.

Jaguar E-Pace

PARTAGER SUR