Jaguar Land Rover expérimente le véhicule autonome

Jaguar Land Rover teste des voitures intelligentes et connectées sur des routes britanniques pour préparer l’arrivée du véhicule autonome.

1877
Jaguar Land Rover autonome

Jaguar Land Rover teste actuellement sur les routes britanniques une flotte de véhicules connectés capables de communiquer entre eux (V2V) et avec l’infrastructure routière (V2X). Ces essais s’inscrivent dans le cadre du projet UK CITE, qui vise à créer la première infrastructure britannique capable d’accueillir les véhicules autonomes. Plus de 64 km de tronçons seront donc dotés d’un ensemble de technologies sans fil (DSRC, réseaux mobiles 3/4G, WiFi et fibre optique). Partenaire de l’opération, Jaguar Land Rover a équipé des Discovery Sport, Range Rover et F-Pace de ces mêmes technologies afin d’assurer les connexions à partir des véhicules.

Renforcer la sécurité

Ces technologies fonctionnent selon plusieurs niveaux de conduite autonome, et ce dans le but de renforcer la sécurité routière. Il s’agit, pour chaque véhicule, de « voir » plus loin et de mieux comprendre son environnement afin d’éviter les accidents. Pour le constructeur, c’est également l’occasion de tester plusieurs équipements connectés intelligents, tels que les feux stop avertisseurs de freinage d’urgence (Emergency Electronic Brake Light Warning, EEBL), l’avertisseur de véhicule d’urgence (Emergency Vehicle Warning, EVW) et l’information à partir du véhicule (in-Vehicle Signage, IVS) pour avertir en cas de travaux et d’embouteillage.

Voir notre précédente brève

Jaguar Land Rover autonome 2

PARTAGER SUR