Jaguar Land Rover veut neutraliser les virus dans l’air de ses véhicules

Jaguar Land Rover a annoncé l’intégration dans ses futurs modèles d’une nouvelle technologie de filtration d’air capable de neutraliser odeurs, allergènes, virus et bactéries présents dans l’habitacle.
1228
Jaguar Land Rover virus

Le constructeur Jaguar Land Rover a annoncé que les habitacles de ses futurs modèles s’équiperaient d’un nouveau système de chauffage, ventilation et air conditionné (HVAC) permettant de neutraliser les odeurs, les allergènes mais aussi les bactéries et les virus. Encore à l’état de prototype, ce système se base sur la technologie nanoe X, développée par le groupe japonais d’électronique Panasonic Corporation.

L’oxydation catalytique à la manoeuvre

Cette dernière repose sur un procédé appelé oxydation catalytique, aussi utilisé dans les pots catalytiques des véhicules pour dépolluer les émissions d’échappement. En pratique, il s’agit de produire des radicaux hydroxyles (HO•) : une molécule instable formée d’un atome d’hydrogène (H), d’un atome d’oxygène (O) et d’un électron libre (le point). Ils réagissent chimiquement au contact d’autres composés organiques, brisant leurs liaisons chimiques et les rendant eux aussi instables. Cela provoque la dégradation des ces composés et inactive notamment les bactéries et les virus en transformant les protéines de leur membrane.

Pour produire ces radicaux hydroxyles, la technologie de Panasonic recueille l’humidité présente dans l’air, la refroidit et la condense, puis applique une forte tension à l’eau ainsi collectée grâce à des électrodes. Il survient une réaction d’oxydoréduction qui oxyde l’eau en HO•. Cela crée de minuscules gouttelettes de 5 à 20 nanomètres chargées électrostatiquement, qui sont ensuite diffusées dans l’habitacle à travers les grilles de ventilation. Il ne s’agit toutefois pas d’un dispositif médical.

Neutraliser virus et bactéries

Plusieurs tests en laboratoire commandés par Panasonic ont montré que le système était capable d’éliminer les virus et bactéries présents dans l’air. De son côté, Jaguar Land Rover s’est associé avec le laboratoire de virologie et microbiologie Perfectus Biomed Ltd pour construire une chambre de test reproduisant le système de ventilation d’un véhicule en mode recirculation d’air durant un cycle de 30 minutes. Dans ce cadre, le prototype de filtration d’air aurait neutralisé près de 97 % des virus et bactéries. Par ailleurs, Texcell, une organisation de recherche sous contrat spécialisée dans les tests viraux, a validé en 2020 l’efficacité du système sur le virus de la covid-19, le SARS-CoV-2, avec une inhibition de 99,995 % du virus dans un environnement de 45 l sur une durée de deux heures. Reste à connaître les résultats en conditions réelles d’utilisation. De son côté, l’Ademe recommande avant tout de réduire les sources d’émissions et de renouveler l’air régulièrement dans les environnements intérieurs, selon un avis paru en septembre 2020.

Certains modèles Jaguar Land Rover – dont l’I-Pace, le Discovery et le Range Rover Evoque – sont déjà équipés de l’ancienne génération du système de filtration de Panasonic, ainsi que d’un filtrage des particules fines PM2.5. La nouvelle génération équipera les futures versions des Jaguar I-Pace, E-Pace, F-Pace, XE et XF, ainsi que les Land Rover Defender, Discovery, Discovery Sport, Range Rover, Range Rover Sport, Range Rover Velar et Range Rover Evoque.