Jawls propose d’investir dans ses flottes de trottinettes

Startup dans le domaine de la mobilité urbaine, Jawls va déployer une flotte de 100 trottinettes électriques en libre-service à Bordeaux et une autre de 500 à Munich, en Allemagne. Particularité : elle permet aux PME et particuliers d’être propriétaires de flottes.
8933
Jawls trottinettes
(C) Jawls

Jawls, startup spécialisée dans la mobilité urbaine, va déployer le 16 décembre une flotte de 600 trottinettes électriques en libre-service dans deux métropoles européennes : Bordeaux (33) et Munich, en Allemagne. Dans le détail, 500 seront disponibles à Munich contre seulement 100 à Bordeaux. En effet, comme à Paris, la métropole s’est dotée d’une charte réglementant les services de micromobilité partagée en mai 2019. Pour résumé, celle-ci limite les flottes par opérateur à 100 trottinettes et 600 vélos, instaure une redevance annuelle de 30 euros/an par vélo ou par trottinette, et oblige leur stationnement dans les zones dédiées.

Rouler à 12 centimes la minute

Aux côtés de Bird, Dott et Bolt – derniers opérateurs arrivés cette année à Bordeaux – Jawls va lancer une offre de mobilité en trottinette électrique à 0,12 euro/minute (sans frais de déblocage). Ces « Jawls e-Scoot » d’un poids moyen de 29 kg et d’une autonomie de 55 km en une seule charge, seraient « suffisamment robustes pour durer plus d’un an », selon la startup.

Des techniciens équipés de vélo-cargo s’occuperont de la recharge des batteries des véhicules sur les aires de stationnement. Au cours d’un trajet, l’usager pourra aussi recharger sa trottinette chez un commerçant via un système de click&collect.

Jawls cherche des investisseurs de flottes

La start-up a également obtenu l’accord des villes pour permettre aux PME et aux particuliers de devenir propriétaire d’une flotte de trottinettes. Les futurs investisseurs de trottinettes à 1 290 euros l’unité (garantie casse et vol de 6 mois incluse) pourront suivre en temps réel les revenus générés par leurs flottes sur l’application mobile « Jawls Fleet Manager ». Néanmoins, en contrepartie, la start-up en charge du déploiement et de la gestion des flottes (application mobile, entretien, recharge et assurance notamment) percevra une commission à hauteur de 50 % sur les gains produits.

Ainsi, selon le simulateur en ligne de la start-up, pour l’achat d’un parc de 10 trottinettes effectuant en moyenne 7 trajets par jour, le revenu total estimé sur trois mois s’élèverait à 25 000 euros pour l’investisseur.

Outre les trottinettes, Jawls a aussi prévu prochainement le déploiement de vélos électriques (Jawls e-bike) plus lourds (58 kg) et plus chers (2 290 euros) que les trottinettes mais avec la même autonomie.