Jean-Loup Savigny, Arval : « L’externalisation va encore s’accélérer »

Jean-Loup Savigny, Directeur commercial France chez Arval, revient sur l'evolution de la gestion des parcs automobile en entreprise avec la prise en compte du developement durable.

- Magazine N°136
629

Flottes Automobiles : Comment la TVS et l’écopastille ont-elles fait évoluer vos pratiques ?

Jean-Loup Savigny : Nous sommes passés d’un rôle de simple financier à celui de conseiller. Cette tendance n’est pas née avec la TVS, mais s’est renforcée depuis. Nous avons désormais une approche de type TCO pour les entreprises qui ont une car policy structurée. Autre phénomène, depuis la mise en place de l’écopastille, de nombreux renouvellements sont en attente. Les entreprises se posent et nous posent beaucoup de questions.

F. A. : En l’état actuel de l’offre de véhicules propres, le meilleur compromis entre économie et écologie ne reste-t-il pas le diesel ?

J. -L. S. : Le diesel a effectivement de nombreux avantages. Cette énergie couvre une gamme complète. De plus, ses coûts se réduisent davantage d’année en année. Ses émissions diminuent très vite et les consommations sont de plus en plus faibles. Le coût d’entretien a lui aussi baissé.

F. A. : Comment envisagez-vous l’avenir en matière de véhicules propres, aussi bien en terme d’offre qu’en terme de prestations à fournir aux entreprises ?

J. -L. S. : Notre rôle de conseil dépassera le seul parc automobile. A titre d’exemple, nous serons sollicités par les DRH pour apporter des solutions adaptées à leurs problématiques. Parallèlement, notre gamme de services et de véhicules va s’élargir. Nous sommes au tout début d’une grande évolution. Et, quoi qu’on en dise, il reste encore beaucoup de parcs en achat. La gestion d’une flotte devenant de plus en plus complexe, la tendance à l’externalisation va encore s’accélérer. A ce titre, nous rachetons des parcs de véhicules anciens pour les remplacer par des véhicules récents, plus propres.

PARTAGER SUR