Géolocalisation : les décideurs du BTP sautent le pas

Jérôme Serpoix, directeur opérationnel de Cholton : « La géolocalisation a changé mon travail »

Spécialistes du BTP, les quatre entités de Cholton possèdent chacune sa propre flotte.

1348
Jérôme Serpoix, directeur opérationnel de Cholton :

« Nous finançons l’ensemble des véhicules en achat et disposons de notre propre atelier de carrosserie et de mécanique. Avec la solution de géolocalisation, je connais précisément le périmètre de la flotte : 38 utilitaires, 22 poids lourds, 11 Renault Kangoo, 22 compresseurs de chantier, 22 pelles mécaniques, 15 mini-pelles, 20 tractopelles et chargeuses, 3 rouleaux vibrants, 10 nacelles, 7 brouettes motorisées et 11 Renault Mégane », énumère Jérôme Serpoix. En 2008, suite à quatre vols, Cholton a en effet décidé de s’équiper en géolocalisation. « Après négociation, notre assureur a accepté de prendre en charge une partie importante du coût de l’installation des boîtiers et nous a accordé une remise sur notre prime. Nous avons retenu trois acteurs et choisi Masternaut car leur logiciel est plus simple à employer », relate Jérôme Serpoix. Qui poursuit : « Je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à ce travail et la lisibilité de cette solution me permet d’aller rapidement à l’essentiel. De plus, les tarifs proposés étaient plus compétitifs. Les collaborateurs ont plutôt bien accueilli ce projet. Seuls ceux qui avaient quelque chose à se reprocher – trois sur deux cents –, ont protesté. » Jérôme Serpoix s’est aussi aperçu que les frais de carburant avaient baissé car les utilitaires ne sont plus empruntés le week-end sans son autorisation. « Du vendredi soir au lundi matin, je reçois une alarme par SMS et par e-mail lorsque la clé de contact est enclenchée.

Depuis la mise en place des boîtiers il y a quatre ans, j’ai déjà pu récupérer une mini-pelle volée. Cette solution a changé mon travail. Auparavant, nous enregistrions deux vols par an en moyenne. Grâce à cette fonctionnalité, notre cotisation d’assurance a baissé. Autre avantage, je peux mettre en évidence les arrêts alors que le moteur tourne, et sensibiliser les conducteurs sur les conséquences en matière de consommation. » Quelques antennes sont tombées en panne mais Masternaut a corrigé le problème rapidement. « Depuis, je reçois un tableau Excel avec le bilan de l’activité de l’ensemble de mes engins : heure de départ, trajet, temps d’arrêt, heure d’arrivée, etc. Ainsi, je peux identifier ceux qui ne tournent pas pendant trois jours pour les affecter à un chantier où le besoin se fait sentir. Bref, bien que très exigeant, je suis très satisfait de cette solution », conclut le responsable.

Géolocalisation : les décideurs du BTP sautent le pas

PARTAGER SUR