JTEKT : le critère de l’usage

À la tête d’une flotte d’environ 150 véhicules, la filiale française de l’équipementier japonais JTEKT cherche à ajuster sa car policy au plus près des besoins de ses conducteurs. Avec à la clé un choix de véhicules diesel, hybrides mais aussi essence, pour lesquels il faut aussi tenir compte des critères de coût et du poids de la fiscalité.

- Magazine N°262
894
Ventes véhicules entreprise 2018

Au sein de JTEKT, la car policy se veut souple. La flotte comprend environ 150 véhicules, essentiellement des voitures de fonction mais aussi une quarantaine de véhicules de pool et une dizaine d’utilitaires répartis dans les quatre sites français de l’entreprise : le siège à Irigny dans le Rhône et les autres implantations à Dijon, Blois et Chennevières-sur-Marne (94).

En raison de son activité, l’entreprise privilégie les constructeurs avec lesquels elle travaille : les français ou encore Mercedes, BMW ou Toyota/Lexus. Les salariés accèdent aux voitures en fonction de montants différents selon les postes, échelonnés en cinq enveloppes. « La...

PARTAGER SUR