Kia Niro hybride : imposant restylage

Déjà trois ans que le Kia Niro hybride fait le succès de l’hybridation simple ou rechargeable en France. Sans parler de sa version électrique e-Niro. L’occasion d’un gros restylage bien vu.

1158
Kia Niro hybride

Révélé au salon de Genève en mars dernier, le restylage profond du Kia Niro hybride n’était pas tant nécessaire pour relancer les ventes. De fait, depuis 2016, il s’en est écoulé plus de 10 600 exemplaires dans l’Hexagone ! Mais ce passage obligé à mi-vie est le bienvenu, bien vu même : toute la face avant adopte un style plus mature, plus valorisant et statutaire, celui vu sur l’e-Niro électrique commercialisé fin 2018 (voir notre essai). Nouvelle calandre, nouveau bouclier, nouvelles optiques : tout y passe. Même la face arrière a droit à un nouveau bouclier et des optiques redessinées.

De nouveaux outils

Dans l’habitacle, ce Niro restylé s’offre un nouvel écran optionnel de 10,25 ’’ pour l’affichage principal et un combiné d’instrumentation en 7 ’’. De nouveaux services connectés sont aussi au programme avec un système UVO Connect de série. Toute une panoplie d’aides à la conduite est aussi proposée, dont entre autres une conduite semi autonome de niveau 2 avec redémarrage après l’arrêt automatique dans les embouteillages.

Pour l’hybridation, pas de modification et ce Niro hybride simple est toujours emmené par le 1.6 GDI essence de 105 ch, aidé par un moteur électrique de 43,5 ch et une batterie de 1,56 kWh (141 ch combinés, 79 g en NEDC corrélé). Pour le Niro PHEV, ce 1.6 GDI essence de 105 ch est aidé par un moteur électrique de 60,5 ch et une batterie de 8,9 kWh : comptez 141 ch également et des émissions à 29 g. Les prix commencent respectivement à partir de 28 990 euros TTC (31 640 euros en Active Business) et 35 990 euros (38 640 euros en Active Business).

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter