Kia Niro PHEV : faites vos comptes

Après l’hybride « simple », c’est à la version hybride rechargeable PHEV du Kia Niro de tenter la démonstration de l’économie réelle.

- Magazine N°242
2206
Kia Niro PHEV

Le Niro (4,35 m de longueur) n’était disponible depuis son lancement à l’automne 2016 qu’en hybride simple. En voici la version rechargeable qui reprend l’intégralité de la plate-forme et du système de traction de sa devancière ‒ dans le droit fil de la Hyundai Ionic.

Pour ce Niro PHEV, on retrouve donc le moteur à injection directe d’essence 1.6 GDi qui développe 105 ch et 147 Nm de couple. Mais complété par un moteur électrique plus puissant (44,5 kW/60 ch) au lieu des 43 ch de l’hybride simple. En revanche, les deux moteurs combinés développent toujours 141 ch et 265 Nm de couple. Les 17 ch en sus de cette version PHEV servent uniquement à emmener les 100 kg supplémentaires de batterie (poids total frisant les 1 600 kg) et à donner plus d’allant en mode Sport, bien inutile sur ce type de véhicule.

Car sur la route, le mode Eco suffit pour une conduite dynamique, tout en consommant moins que l’hybride simple : autour de 3,0 l/100 km lors de nos essais (hors autoroute), à peine 4,3 l/100 km en sortant de la circulation urbaine et sur voies rapides. Un bon chiffre que l’on doit à la capacité de la batterie qui passe à 8,9 kW (contre 1,56 kW en hybride simple) et offre théoriquement 58 km d’autonomie en 100 % électrique (NEDC), plus proche de 40 km selon nos calculs. Et pour bien optimiser la consommation, il faut plutôt laisser l’électronique de bord choisir le type de traction en fonction de la conduite et des conditions de roulage.

Pour le reste, l’hybridation rechargeable fait nettement baisser les émissions de CO2 avec 29 g contre 88 g pour le Niro hybride. Calcul sujet à révisions d’ici fin 2018 car basé sur le cycle NEDC (1,3 l/100 km en usage mixte !) et non WLTP. Mais l’exonération de TVS « à vie » est acquise, contrairement au Niro hybride qui n’a droit qu’à une exonération de 36 mois. Le surcoût du Niro PHEV par rapport à ce dernier s’élève à 7 100 euros, soit une facture d’au moins 36 550 euros TTC en finition Active. Les avantages (consommation, fiscalité moindre, récupération de la TVA sur l’électricité, etc.) restent à démontrer pour une détention sur trois ans.

Valeurs futures
Kia Niro hybride rechargeable 1.6 GDi 105 ch ISG + élec 60,5 ch DCT6 Active
Énergie Essence-courant électrique
Boîte de vitesses Automate séquentiel
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 1 580
CO2 (g/km) 29
Ch din 105
Prix neuf TTC (€) 36 550
Mois 42
Km total 60 000
Valeur reprise TTC (€) 17 307
Valeur reprise 47,4 %
Valeur vente TTC (€) 20 290
Valeur vente 55,5 %

Notre avis

PLUS
Excellente sobriété ● Performances et confort de roulage ● Bonne autonomie en mode EV


MOINS
Poids à vide élevé ● Surcoût important par rapport au Niro hybride ● Quid des futures homologations de CO2 ?

PARTAGER SUR