Kia Niro : unique en son genre

À mi-distance entre le Soul et le Sportage, le Niro de Kia se veut assez unique sur le marché puisqu’il n’est disponible qu’en hybride.

2083
Kia Niro : unique en son genre
Dans ses 4,35 m de longueur, le Niro repose sur une plate-forme originale mais reprend des éléments partagés par le groupe coréen comme la chaîne de traction hybride de la berline Optima/Hyundai Ionic. Le Niro sera donc aussi proposé dans un an en hybride rechargeable, mais pas en version électrique comme sa grande sœur.
Le moteur à injection directe d’essence 1.6 GDi développe 105 ch, couplé à un moteur électrique de 43 ch, les deux fournissant au maximum 141 ch et 265 Nm de couple. Originalité de la transmission : une boîte double embrayage 6 vitesses que les ingénieurs coréens ont réussi à gérer au mieux dans ses phases de transition.
Sur la route, l’ensemble se montre d’une très grande transparence : l’entrée en fonction assez rapide du moteur thermique se fait en douceur et avec le minimum de bruit. Du bon travail de mise au point qui se double d’une optimisation de la consommation grâce à une très bonne gestion des phases de roulage 100 % électrique (sur quelques kilomètres au maximum en ville) ou de régénération de la batterie. Placée sous la banquette arrière, cette dernière affiche 1,56 kWh (pour 6,5 Ah en 240 V) et vient en soutien au moteur thermique grâce à son très fort couple : 170 Nm, contre 147 Nm pour le 1.6 GDi.
Lors des essais sur des routes tourmentées, nous avons consommé autour de 5,0 l/100 km, c’est très bien… même si les chiffres normalisés s’élèvent à 3,8 l pour la version d’essai chaussée en 16’’ de Michelin Energy Saver. Mais la version 18’’ consomme nettement plus avec, sur notre parcours, 5,7 l et 4,4 l officiellement. Du coup, le CO2 passe de 88 g pour la première à 101 g pour la seconde. Mais le bonus de 750 euros reste acquis, tout comme l’exonération de TVS sur 24 mois.
Quant au prix, il se veut imbattable : de 26 990 à 32 990 euros TTC. Reste à convaincre la clientèle des monospaces et SUV compacts. Mais Kia France compte bien vendre 2 000 de ses crossovers d’ici fin 2016 et pas moins du double en 2017.

Dans ses 4,35 m de longueur, le Niro repose sur une plate-forme originale mais reprend des éléments partagés par le groupe coréen comme la chaîne de traction hybride de la berline Optima/Hyundai Ionic. Le Niro sera donc aussi proposé dans un an en hybride rechargeable, mais pas en version électrique comme sa grande sœur.

Le moteur à injection directe d’essence 1.6 GDi développe 105 ch, couplé à un moteur électrique de 43 ch, les deux fournissant au maximum 141 ch et 265 Nm de couple. Originalité de la transmission : une boîte double embrayage 6 vitesses que les ingénieurs coréens ont réussi à gérer au mieux dans ses phases de transition.

Sur la route, l’ensemble se montre d’une très grande transparence : l’entrée en fonction assez rapide du moteur thermique se fait en douceur et avec le minimum de bruit. Du bon travail de mise au point qui se double d’une optimisation de la consommation grâce à une très bonne gestion des phases de roulage 100 % électrique (sur quelques kilomètres au maximum en ville) ou de régénération de la batterie. Placée sous la banquette arrière, cette dernière affiche 1,56 kWh (pour 6,5 Ah en 240 V) et vient en soutien au moteur thermique grâce à son très fort couple : 170 Nm, contre 147 Nm pour le 1.6 GDi.

Lors des essais sur des routes tourmentées, nous avons consommé autour de 5,0 l/100 km, c’est très bien… même si les chiffres normalisés s’élèvent à 3,8 l pour la version d’essai chaussée en 16’’ de Michelin Energy Saver. Mais la version 18’’ consomme nettement plus avec, sur notre parcours, 5,7 l et 4,4 l officiellement. Du coup, le CO2 passe de 88 g pour la première à 101 g pour la seconde. Mais le bonus de 750 euros reste acquis, tout comme l’exonération de TVS sur 24 mois.

Quant au prix, il se veut imbattable : de 26 990 à 32 990 euros TTC. Reste à convaincre la clientèle des monospaces et SUV compacts. Mais Kia France compte bien vendre 2 000 de ses crossovers d’ici fin 2016 et pas moins du double en 2017.

Notre avis

Bien

Bonne sobriété • Belle finition • Transparence des modes de fonctionnement


À REVOIR

Suspensions trop raides en 18’’ • Garde au sol trop faible • Insonorisation


Kia Niro Hybride

Moteur thermique (cm3)

1 580

Puissance/couple (ch/Nm)

105/147

Moteur électrique (ch/kW/Nm)

43/32/170

Batterie (kWh)

1,56 (LG Chemicals, 33 kg)

Puissance cumulée (ch)

141

Couple cumulé (Nm)

265

Conso. mixte (l/100 km)

3,8 (4,4 en 18’’)

Émissions de CO2 (g/km)

88 (101 en 18’’)

Vitesse maxi (km/h)

162

Vitesse maxi électrique (km/h)

120

0 à 100 km/h (s)

11,5

Poids à vide (kg)

1 520

Charge utile (kg)

410

Coffre (l)

427/1 425

L x l x h (mm)

4 355 x 1 805 x 1 535

À partir de (€ TTC)

26 990


Valeurs futures

Kia Niro Hybrid 1.6 GDi 105 ch + électrique 43,5 ch DCT6 Motion

Énergie

Essence/Électrique

Boîte de vitesses

Automate séquentiel

Carrosserie

Berline

Cylindrée (cm3)

1 580

CO2 (g/km)

88

Ch din

105

Prix neuf TTC (€)

26 990

Mois

42

Km total

60 000

Valeur reprise TTC (€)

13 462

Valeur reprise

49,9 %

Valeur vente TTC (€)

15 781

Valeur vente

58,5 %

Source : Forecast Autovista, août 2016

PARTAGER SUR