Kia passe au coupé 4 portes avec la Stinger

Kia a révélé au salon de Détroit sa première berline coupé, jusqu’ici territoire réservé des constructeurs allemands.

948
Kia passe au coupé 4 portes avec la Stinger

En pleine expansion commerciale, Kia fait feu de tout bois et s’aventure sur un territoire difficile, celui des coupés 4 ou 5 portes, apanage des constructeurs allemands suffisamment riches et positionnés dans le haut de gamme pour se permettre ces petites mais coûteuses fantaisies.

Mais Kia est plutôt logé à bonne enseigne : son patron du design n’est autre que Peter Schreyer, venu de chez Audi. On retrouvera donc sans trop de difficulté des inspirations du coupé A7 pour la partie arrière, ainsi que des proportions plus germanisantes qu’asiatiques pour les porte-à-faux et l’allure générale ramassée.

Quid de l’hybride ou du diesel ?

Reste à trouver une clientèle en Europe, qui se laissera convaincre par les 4,83 m de longueur – la plate-forme est commune avec la récente Genesis – et par les deux seules motorisations au programme : le 2.0 turbo de 255 ch et le 3.3 V6 biturbo de 365 ch. Pas de diesel ou d’hybride annoncés, mais qui sont disponibles sur d’autres modèles de la gamme Hyundai, pour une commercialisation prévue à la fin de cette année en France.