Diesels économiques : segment B (polyvalentes)

Kia Rio : des arguments comptables

On a coutume de dire que, succès aidant, les coréennes ne sont plus aussi bon marché qu’avant. Ce n’est toutefois pas le cas de la Rio : sa montée en gamme, constatée à l’apparition de sa troisième génération, n’a pas entraîné de surenchère tarifaire.

- Magazine N°197
511
Kia Rio : des arguments comptables

 Et si cette petite berline à l’allure fort sympathique s’écoule majoritairement en version essence, elle possède une version diesel digne d’intérêt.

Certes, le souffle de ce 3 cylindres 1.1 CRDi de 75 ch semble un peu court pour les relances, et ce, malgré la présence d’une boîte 6 rapports, unique dans le segment à ce prix ; mais l’argument de ses 85 g de CO2 fait mouche auprès des comptables. D’autant que les tarifs de la Rio débutent, en diesel et en carrosserie 3 portes, à 14 350 euros. Pour cette somme, l’équipement n’est pas indigent, même si quelques éléments de confort, telle la climatisation, s’obtiennent avec le deuxième niveau de finition. Les prestations routières sont honorables et, avec 288 l, le coffre se montre très convenable.

Diesels économiques : segment B (polyvalentes)