Kia Sportage 1.6 T-GDi HEV 230 ch : belle homogénéité

Pour renouveler le Sportage, son SUV du segment C, Kia en a amélioré le design mais surtout l’a doté d’une motorisation full hybrid.
9665
Kia Sportage HEV

Pas question pour Kia de faire évoluer le Sportage avec des « à peu près ». Pour ce best-seller, le compromis a donc été le suivant : le style évoque une vision futuriste avec une face avant et arrière assez originales, mais tout en reprenant les codes assez classiques du SUV, par exemple dans les proportions. Ce Sportage ne s’allonge donc que de 3 cm à 4,51 m, pour seulement 1 cm de plus en largeur (1,86 m), en hauteur (1,64 m) et en empattement (2,68 m). Un changement dans la continuité en quelque sorte. En résumé, ce SUV séduit d’emblée en design extérieur et intérieur, avec une finition parfaite et des assemblages précis. L’usine slovaque de Zilina, où il est toujours fabriqué pour l’Europe, défend à juste titre son excellence dans la qualité.

Kia Sportage HEV : un large choix de motorisations

Mais surtout, cette cinquième génération du Kia Sportage étrenne la plate-forme N3 multi-énergies (sauf 100 % électrique) qui laisse beaucoup plus de liberté aux ingénieurs et designers. Et le choix d’une large palette de motorisations, toutes hybridées plus ou moins fortement, constitue une preuve de bonne santé du constructeur. De l’actuelle génération demeurent ainsi le 1.6 turbo-essence de 150 ch/143-154 g (33 840 euros TTC en Active Business) et le diesel de 136 ch/130-154 g en MHEV de 48 V (37 640 euros en Active Business). S’y ajoute le très homogène et agréable 1.6 turbo-essence HEV de 230 ch (180 ch essence + 60 ch électriques) essayé ici (38 140 euros en Active Business).

Outre ses qualités dynamiques, son agrément de conduite et son réel confort – c’est nouveau –, ce full hybrid nous a gratifié d’un 7,4 l/100 km en conduite plutôt rapide, par temps froid et neigeux et avec des pneus neige, c’est excellent. C’est aussi le plus bas en CO2 de la gamme : 125-135 g en traction avant et 140-149 g en 4×4, avec un « vrai » arbre de transmission et non un moteur électrique supplémentaire sur le train arrière. Sa version PHEV passe à 265 ch avec une batterie de 13,8 kWh. Mais elle ne sera disponible qu’en mars pour 43 940 euros en Active Business.

Notre avis

PLUS HEV homogène et très agréable ● Plate-forme confortable et liaisons sol bien calibrées ● Qualité de fabrication
MOINS Molette de boîte auto peu pratique ● Porte-manteaux intégrés aux appuie-tête ● Aides à la conduite intrusives