La conduite des hybrides plus relax ?

Pour 93 % des conducteurs interrogés lors d’une enquête récente, la conduite d’un véhicule dans un trafic dense constituerait une expérience stressante. 

391

Un constat qui mériterait toutefois d’être nuancé, selon l’organisme i2 media Research de l’université Goldsmiths de Londres qui a constaté qu’en situation de trafic dense, le type de véhicule aurait une incidence sur les émotions du conducteur.

Une théorie validée dans le cadre d’une étude basée sur un échantillon (très limité) de trente conducteurs qui se sont essayé à la conduite dans une des villes réputées pour ses embouteillages : Rome. Ces conducteurs étaient au volant de véhicules essence, diesel et hybrides afin d’obtenir des données sur les émotions ressenties lors de la conduite en se concentrant notamment sur l’analyse des expressions faciales mais aussi des caractéristiques vocales.

Résultat : comparativement à un véhicule thermique, plus de 80 % des personnes de l’échantillon se sont dit moins énervées, frustrées et stressées mais également plus heureuses et calmes au volant d’une hybride.

PARTAGER SUR