La Ford Fiesta se met à l’hybride

En passant au 1.0 l EcoBoost Hybrid, la citadine polyvalente Ford Fiesta décroche l’exonération de TVS pendant trois ans et réduit son CO2 à 112 g.

1098
Ford Fiesta hybride

C’est logiquement au tour de la Ford Fiesta de s’hybrider en adoptant le très agréable et sobre 999 cm3 turbocompressé essence de 125 ch. Le SUV citadin Puma en avait eu la primeur début 2020 (voir notre essai). Cette hybridation légère MHEV consiste en un alterno-démarreur de 48 V apportant un supplément de couple de 50 Nm et 16 ch pendant quelques secondes au démarrage et en reprises. Une technologie qui permet aussi une désactivation des cylindres, en roue libre, sous les 25 km/h. Des solutions suffisantes pour abaisser les consommations, surtout en ville, ainsi que le CO2. Selon Ford, l’économie s’élève à 10 % en cycle urbain et à 5 % en moyenne par rapport au 1.0 l Ecoboost actuel de 125 ch. Du coup, l’homologation WLTP à 112 g permet à la Fiesta de décrocher l’exonération de TVS sur 36 mois (CO2 inférieur à 120 g en 2020) et, bien sûr, d’échapper au malus. Ford France n’a pas encore communiqué les prix de cette version commercialisée à partir de l’automne 2020.

PARTAGER SUR