La France reste le premier marché européen des VUL

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a annoncé une baisse de 9,7 % des immatriculations de véhicules utilitaires légers en Europe en janvier 2013, à 103 129 unités. 

369

Seul le Royaume-Uni enregistre un chiffre des ventes en progression à 11,9 %, tandis que les quatre autres plus gros marchés confirment leurs mauvaises performances. Alors que l’Italie voit ses commercialisations plonger de – 25,7 %, l’Espagne et l’Allemagne suivent avec respectivement – 18,2 % et – 13,9 %. La France enregistre la performance la moins pire, chutant de – 9,3 %. En volume, l’Hexagone reste par ailleurs le plus gros marché européen des VUL avec 29 505 unités immatriculées, devant le Royaume-Uni à 16 049 VUL et l’Allemagne avec 14 206 commercialisations.