La Golf «6» reste une Golf

On ne change pas une équipe qui gagne mais on peut toujours renforcer un peu plus sa valeur. C’est l’esprit qui a guidé VW dans la définition des atouts de la nouvelle Golf… sixième du nom.

- Magazine N°142
459
Golf 6

Cinq ans après le lancement du modèle précédent, la VW Golf vient de faire peau neuve. Un pari difficile à réaliser pour la marque allemande dont l’objectif était de proposer un modèle nouveau qui ne le soit pas totalement pour ses futurs acheteurs. Thierry Lespiaucq, le patron en France de la marque VW se souvient que lors de son lancement en 2004, la version précédente avait provoqué le désarroi de la clientèle traditionnelle de la Golf. Pas moins de 18 mois s’étaient écoulés avant que la Golf 5 à l’époque, retrouve ses clients et sa part de marché habituelle en France : 12 % sur son segment.

Dans le groupe VW, le patron du style, Walter de Silva reconnait qu’avec 26 millions d’exemplaires vendus dans le monde depuis 34 ans, la Golf est une « icône stylistique » qu’il convient de faire évoluer avec beaucoup de soin. Reste que la prime à la nouveauté est un moteur essentiel aujourd’hui dans la vente automobile, notamment pour maintenir un modèle à son niveau de vente. D’où certainement le dilemme des responsables de VW : comment faire du neuf, sans faire différent.

Même ligne mais plus de valeur

Alors, la Golf reste une Golf, mais au passage elle gagne en confort, en équipements et également, en valeur. Une notion largement soulignée par les responsables de la marque comme faisant partie de l’ADN de ce modèle. Les responsables de parcs et les loueurs apprécieront autant que les particuliers qui représentent encore 60 % des acheteurs de Golf.

Si au plan du dessin, on l’aura compris, les améliorations ou changements sont plutôt minces, c’est au plan de la qualité des matériaux, du confort et de la finition que les efforts ont porté. Effort sur les approches et les ajustements de pièces, soin apporté aux tissus, moquettes et aux plastiques, insonorisation des moteurs (notamment en diesel puisqu’il s’agit désormais de moteurs common rail et non plus à injecteurs) et renforcement de l’isolation acoustique sont notoires dès la mise en route de cette nouvelle Golf et lui permettent de se distinguer de la génération précédente.

Au chapitre des équipements embarqués, la Golf 6 se montre également plus complète. Elle propose en effet, désormais, le système de régulation automatique de distance ACC qui permet de maintenir en permanence la vitesse préalablement sélectionnée par le conducteur, mais aussi de respecter en permanence le choix de distance vis-à-vis du véhicule qui précède. Cette régulation de la distance s’opère au moyen d’un capteur laser monté juste au-dessus du rétroviseur intérieur.

« La meilleure suspension au Monde »

La Golf adopte aussi la régulation adaptative de châssis DCC. Ce système réagit en permanence à l’état de la chaussée et à la situation de conduite. Il modifie en conséquence les caractéristiques de l’amortissement en fonction de l’une des trois positions choisie : confort, normal, sport. L’effet sur la conduite, le confort et la direction est immédiat en fonction de l’option choisie (système DCC 1 080 €). Autre satisfaction, la nouvelle boite de vitesses robotisée à 6 rapports DSG (option 1 400 €) qui délivre un agrément de conduite incomparable par la rapidité de changement de rapport qu’elle propose. Celle-ci contribue d’ailleurs fortement à la réduction de consommation observée sur la nouvelle gamme Golf.

Enfin, le système « Park Assist », permet de se garer en marche arrière de façon quasi automatique. Le conducteur n’agit que sur l’accélérateur ou le frein en fonction des indications qui lui sont fournies. Commandée par capteurs, la Golf se manœuvre seule pour se garer dans le créneau de stationnement qu’elle a mesuré auparavant. Ce type d’équipement issu des segments de véhicules supérieurs est proposé en option sur la Golf (922 €). Il en va de même du système Rear Assist. Il s’agit d’une caméra de marche arrière qui est logée dans la poignée du coffre sur le hayon arrière. Celle-ci se met en fonctionnement dès que la marche arrière est enclenchée. A noter que l’image s’affiche sur un écran tactile très facile d’utilisation pour les fonctions de navigation, CD radio MP3, etc. Soulignons également que l’insonorisation de la nouvelle Golf lui permet d’adopter un système Dynaudio hightech particulièrement élaboré et d’une qualité remarquable (option 3 011 €).

La compacte la plus sobre

C’est au plan des motorisations que les progrès sont aussi sensibles. – 28 %, c’est la réduction de la consommation obtenue en moyenne sur l’ensemble de la nouvelle gamme Golf. Une économie réalisée notamment par le recours désormais à des moteurs diesel TDI à rampe commune. La nouvelle Golf TDI 110 ch obtient déjà le même niveau de consommation que l’actuelle Golf en version Blue Motion.

Quant à la nouvelle version Blue Motion qui sera proposée en 2009, elle réalise un record de consommation avec 3,8 l/100 km pour seulement 99 g/km de CO2… Soit, les performances obtenues actuellement par la Polo Blue Motion.

Cette nouvelle Golf Blue Motion sera équipée d’un moteur 1,6 TDI de 105 ch avec FAP développant un couple de 250 Nm. Ce modèle devrait toutefois parvenir à une vitesse de pointe de 190 km/h et réaliser le 0-100 km/h en 11,3’’. Ses performances en terme de sobriété ont été obtenues, selon son constructeur, en prolongeant les rapports de boîte, en adoptant des pneus à faible résistance au roulage et grâce à des retouche au plan de l’aérodynamisme.

La gamme Golf comptera cependant des modèles plus puissants et particulièrement sobres équipés du moteur 2. 0 l TDI. D’abord, avec une version 140 ch qui développe un couple de 320 Nm à 1 750 tr/mn pour une consommation de 4,9 l/100 et 129 g/ km. Ce modèle réduit de 0,6 l/ 100 km la consommation de la version précédente.

Souple et toujours présent, mais surtout moins bruyant, ce TDI est proposé également dans une version détarée à 110 ch avec un niveau de consommation de seulement 4,5 l/100 km et un taux de rejet de CO2 de 119 g/km. Ce modèle accélère pourtant de 0 à 100 km/h en 10,7’’ jusqu’à une vitesse maximale annoncée pour 194 km/h. Il est doté d’un couple de 250 Nm dès 1 500 tr/mn.

En France, c’est ce modèle qui devrait être préféré par la plupart des acheteurs. Il représentera 60 % des 35 000 à 40 000 ventes de Golf attendues l’année prochaine. La version 2. 0 TDI 140 ch devrait représenter 10 % seulement des ventes tandis qu’une version TDI 90 ch représentera pour sa part, 15 % du volume commercialisé par VW France.

Enfin, la nouvelle Golf sera proposée à partir de 15 990 € (en 3 portes) contre 15 800 pour l’ancienne version. 200 € d’écart qui compense l’introduction du moteur TDI, le FAP (filtre à particules) et l’airbag genoux. Ainsi, la version 110 ch sera commercialisée au prix de 20 370 € contre 19 950 € pour l’actuelle version 105 ch.

Notre avis

Bien

Nouveaux moteurs performants

Ses tarifs

Son système audio.

A revoir

Peu d’évolution dans le design.

PARTAGER SUR