La Haute Vallée de Chevreuse met l’électrique en partage

Cette communauté de communes déploiera 16 stations de charge et d’autopartage et mettra à disposition plusieurs véhicules électriques. La société MOPEasy aura la charge de ce service. 

1167
La Haute Vallée de Chevreuse met l’électrique en partage

Partant du constat que « l’offre actuelle de transport est constituée principalement du RER B et de lignes de bus pour la desserte intercommunale et la liaison avec les territoires limitrophes », la communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) lancera « une expérimentation de deux ans d’une plateforme d’écomobilité sociale et partagée, cofinancée par l’ADEME et l‘Île-de-France ».

Regroupant près de 25 000 habitants, la CCHVC déploiera, dès début 2016, 16 bornes électriques sur les 10 communes qui la constituent. « Les 7 plus petites communes bénéficieront chacune d’une station d’écomobilité ; les trois plus importantes (Chevreuse, Le Mesnil-Saint-Denis et Saint Rémy-lès-Chevreuse), en disposeront de 3 », a détaillé l’entité.

La station type sera constituée d’une borne à deux points de charge, d’un véhicule électrique en autopartage et d’une interface pour la réservation et/ou récupération des clés, ainsi que pour l’accès aux autres services (covoiturage, recharge électrique et informations voyageurs).

MOPEasy pour gérer le projet

Outre ces bornes de recharge, la communauté de communes proposera aussi à ses concitoyens « des services d’autopartage de véhicules électriques, de covoiturage, d’accès à des bornes de recharge », via la plateforme de MOPeasy, accessible en ligne et sur Smartphone. Sera également créé « un bureau des voyages », qui permettra de mettre en relation conducteurs bénévoles et concitoyens souhaitant réserver un trajet.

PARTAGER SUR