La LLD au ralenti au deuxième trimestre

Si les mises à la route ont encore chuté au deuxième trimestre pour la LLD, le fleet management poursuit sa croissance

424

Dans le contexte d’un marché automobile morose, l’activité de la LLD ralentit encore au deuxième trimestre 2013, selon les dernières données fournies par le SNLVLD. Après une chute de 13 % au premier trimestre, le rythme des mises à la route de VL se stabilise presque, avec un recul de 3,3 % par rapport au deuxième trimestre 2012, soit 106 394 VL immatriculés. Dans le détail, les immatriculations de VP ont reculé de 3 %, alors que celles de VUL décroissent de 4 %. Les restitutions ralentissent également (- 5,3 %), avec comme conséquence un parc en circulation qui progresse de 1,6 %, à 1 171 176 unités.

Les motorisations alternatives entrent doucement dans la composition des flottes : neuf des loueurs les plus importants du top 14 ont déclaré avoir immatriculé des modèles à énergie alternative. Ainsi, au cours de ce deuxième trimestre, 748 véhicules électriques ont été mis à la route, tandis que 1 979 hybrides ont été immatriculés, dont 1 103 diesel.

Autres données révélées par le SNLVLD : l’activité de fleet management qui gagne 1,8 % au deuxième trimestre à 261 384 unités, soit les chiffres les plus importants depuis fin 2006.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter