La Lyonnaise des Eaux se branche à l’électrique

Pour la communauté d’agglomération Montélimar-Sésame, la Lyonnaise des Eaux va utiliser six Kangoo Z.E.

672

Quatre de ces véhicules ont d’ores et déjà été inaugurés en décembre dernier et serviront à l’activité de gestion de l’assainissement des eaux. « Avec la signature de la nouvelle délégation de service public le 1er janvier 2012, nous avons comme mission de réduire et/ou compenser les émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité assainissement », détaille Julien Nialon, chef d’agence Nord Provence de la SDEI, filiale de la Lyonnaise des Eaux.

Objectif : économiser 270 tonnes de CO2 par an, réduire de 10 % les gaz à effet de serre et compenser à 70 % la consommation électrique du service. « Cela passait forcément par un verdissement de notre flotte. La commande de six Kangoo Z.E. est donc intervenue lors d’un groupement d’achats en liaison avec le groupe GDF Suez auquel nous appartenons », explique Julien Nialon. Ces véhicules servent à l’exploitation des ouvrages d’assainissement collectif de Montélimar-Sésame, soit seize stations d’épuration et 250 km de réseaux. Ils sont mis à disposition des agents SDEI, amenés à se déplacer entre les différents sites.

Sur l’autonomie, Julien Nialon se veut réaliste : « Nous avons adapté l’usage des Kangoo Z.E. à l’autonomie proposée. Ainsi, ces véhicules sont déployés dans le cadre d’un service urbain. Nous avons également installé quatre bornes de recharge rapide sur le site de la station d’épuration intercommunale de Montélimar-Sésame. »

Outre l’intégration de véhicules électriques, plusieurs mesures concourent à atteindre l’objectif de réduction du CO2, telles que la production d’énergie à partir de biogaz, la pose d’éoliennes et de panneaux photovoltaïques sur certaines stations d’épuration et la valorisation des boues d’épuration en compost.

PARTAGER SUR