La moitié des accidents du travail dus aux déplacements professionnels

Lors de trajets professionnels, le téléphone, la somnolence et la vitesse sont les trois dangers qui guettent les collaborateurs sur l’autoroute.

512
La moitié des accidents du travail dus aux déplacements professionnels

Les collaborateurs roulent dangereusement : c’est bien la conclusion qu’il convient de tirer de l’étude commandée par l’association des sociétés françaises d’autoroutes (AFSA) et l’association de prévention routière (APR).

Menée auprès d’automobilistes empruntant l’autoroute pour raisons professionnelles, soit pour des missions soit pour des trajets domicile-travail*, cette étude met en évidence trois principales causes d’accidents : l’usage du téléphone, la somnolence et les excès de vitesse.

Premier risque, le téléphone au volant. Plus de 80 % des conducteurs interrogés admettent téléphoner en conduisant, 53,8 % lisent leurs SMS, tandis que 34,2 % en envoient lors de missions professionnelles. Les chiffres sont un peu moins élevés lors des trajets domicile-travail puisque six conducteurs sur dix téléphonent, un tiers lisent les SMS, 10 % y répondent.

Deuxième facteur de risque, la somnolence au volant : 62,5 % des conducteurs en mission professionnelle avouent avoir déjà lutté contre le sommeil sur l’autoroute et 15 % ont déjà eu un accident ou un incident liés à un assoupissement. Selon les analyses de l’Asfa, la somnolence s’impose comme la première cause de mortalité sur l’autoroute.

Enfin, l’excès de vitesse a concerné 51,9 % des conducteurs en mission professionnelle, et 40,3 % des conducteurs effectuant leur trajet domicile-travail.

L’étude révèle aussi que face à ces risques, moins d’une entreprise sur dix donne des consignes écrites sur les différents risques routiers. Résultat, ce sont chaque année 400 accidents de la route mortels qui se produisent lors de déplacements professionnels. Et ils représentent à eux seuls la moitié des accidents du travail selon la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés.

* Enquête réalisée auprès d’automobilistes empruntant l’autoroute pour motif professionnel. Deux méthodologies distinctes ont été définies : pour les missions longue distance, une enquête quantitative a été menée sur trois aires de services auprès de 1 200 automobilistes en octobre 2012 ; pour les trajets domicile-travail et trajets locaux, une enquête quantitative a été menée par téléphone en janvier 2013 auprès de 900 abonnés au télépéage.

PARTAGER SUR