La Poste va doubler sa flotte électrique d’ici 2025

À la tête de 27 000 véhicules légers dont plus de 7 000 véhicules électriques, La Poste envisage de doubler sa flotte de VL électriques pour un investissement de 200 millions d’euros.
5853
La Poste flotte électrique
© JV

Lors d’une conférence organisée à Paris, le 18 mars 2022, le groupe La Poste a exposé sa trajectoire pour baisser ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Avec un objectif : – 30 % d’ici 2025. Pour rappel, l’opérateur postal envisage d’atteindre le « zéro émission nette » en 2030 selon son plan stratégique, concordant ainsi avec l’accord de Paris.

Depuis 2013, La Poste aurait réduit de 32 % ses émissions de GES liées à son activité de transport de courrier et de colis en France. Un résultat obtenu notamment en déployant une flotte électrique de 35 000 véhicules dont 18 000 vélos et 7 000 utilitaires. Cependant, 83 % des émissions de GES de La Poste restent encore liées à ce type de transport. Dans le détail, 31 % résultent des transports du premier et dernier kilomètre, et 52 % du transport poids lourds.

Une flotte électrique de 15 000 VL pour 2025

Pour continuer de verdir sa flotte du premier et dernier kilomètre, La Poste va investir 200 millions d’euros pour l’acquisition de 8 000 VL électriques d’ici 2025. La flotte totale de VL électriques s’établira ainsi à 15 000 unités.

« Sur une flotte totale de 27 000 VL, nous avons encore 20 000 véhicules thermiques. En 2025, nous n’en aurons plus que 12 000. Ainsi, la flotte électrique de La Poste sera plus conséquente que celle thermique », assure Philippe Dorge, directeur général adjoint du groupe La Poste, en charge de la branche Services-Courrier-Colis.

D’après le groupe, en moyenne 420 g de CO2 serait émis lors de la livraison d’un Colissimo. « Notre flotte électrique permettra d’assurer une livraison Colissimo sur deux décarbonée en France en 2025. Dans les zones à faibles émissions et les grandes agglomérations, 100 % de ce type de livraison sera décarbonée, contre 16 % actuellement », affirme Philippe Dorge.

« Face aux délais de livraison de véhicules allongés, nous fixons l’objectif à 8 000 véhicules supplémentaires d’ici 2025. Dans les faits, nous nous préparons plutôt à accueillir 12 000 véhicules électriques », confie Laure Mandaron, directrice RSE de la branche Services-Courrier-Colis.

Doubler les points de recharge

« Pour recharger la flotte électrique de La Poste, nous avons déjà installé sur nos sites l’équivalent d’une borne de recharge par véhicule électrique, d’une puissance allant jusqu’à 22 kW. En plus de l’électrification de la flotte d’utilitaires, nous allons donc également doubler le volume de nos points de charge d’ici 2025 », précise Christophe Baboin, directeur transport adjoint de la branche Services-Courrier-Colis.

Enfin, La Poste possède 125 vélos cargos électriques. Elle compte atteindre 200 unités d’ici fin 2022, avant d’arriver à 1 000 véhicules d’ici 2025.