La réponse à la crise de la location longue durée (LLD) au kilomètre

Les entreprises souvent fragilisées par la crise économique réclament plus de flexibilité et de souplesse sur le marché de la location longue durée.  Jusqu’où ira cette exigence de souplesse ?

- Magazine N°151
491

Cofiparc (groupe BNP Paribas) a d’ores et déjà donné la réponse : jusqu’à la LLD au kilomètre. « Cofiparc va dans le sens du vent et du marché », reconnaît le responsable d’une captive. Il est en tout cas l’opérateur qui progresse actuellement le plus rapidement au sein du réseau Opel.

« Nous avons entendu les messages des entreprises clientes sur le manque de flexibilité des contrats. Elles nous expliquaient notamment qu’elles étaient effrayées par l’importance de l’indemnité de résiliation qu’on leur réclamait en cas de sortie anticipée d’un contrat de LLD », explique Claude David, directeur commercial de Cofiparc. Ce sont les remontées clients qui ont conduit ce loueur à imaginer des solutions de LLD adaptées. « Neuf clients sur dix ne font pas les kilomètres affichés », rappelle-t-il. D’où l’idée d’installer un kilométreur dans les véhicules (avec le concours de Fleet Technologie du groupe Traqueur) et de ne faire payer que les distances réellement effectuées. Avec Mobirythme, lancé il y a 18 mois, Cofiparc a visé juste. « Le fond de commerce des concessionnaires est constitué des TPE-PME dont un grand nombre n’a pas de visibilité de son activité à moyen terme.

Nos formules de LLD ont l’avantage de s’adapter à leurs fluctuations d’activité », insiste Claude David. Notons que près de 20 % de la production de Cofiparc (8 500 contrats en 2008 contre environ 7 500 attendus cette année), est réalisée grâce à cette gamme de « produits souplesses ». « Nous sommes le complément idéal des produits des captives des constructeurs, pour exemple Cofiparc est aujourd’hui le loueur préconisé par Hyundai. La gamme des produits Mobirythme de Cofiparc se décline en 4 contrats (Rythmes) distincts : Le Rythme Classique correspond à l’ancienne formule de LLD (durées 12 à 60 mois, loyers et kilométrage fixes). « Cofiparc conseille ce produit aux clients ayant une activité et un roulage régulier et souhaitant un budget auto fixé à l’avance », explique-t-il. Le Rythme K permet de s’engager uniquement sur la durée du contrat (12 à 60 mois, kilométrage libre jusqu’à 150 000 km) ; le loyer mensuel est constitué d’une part fixe (l’abonnement) et d’une part variable (la facturation des kilomètres parcourus). « Ce produit est conseillé aux clients qui ne respectent pas le kilométrage souscrit et qui subissent régulièrement les contraintes du réaménagement ».

Le Rythme DL a pour objectif de proposer aux clients deux séquences : la première correspond à sa période d’activité assurée (le loyer et le kilométrage sont fixes, la date de sortie sans pénalité est programmée), la seconde, offre la possibilité de conserver son véhicule à un loyer très avantageux (chaque mois de cette seconde séquence, le client pourra restituer, sans pénalité, son véhicule). « Ce produit s’adresse aux clients ayant une activité garantie, donc des rentrées d’argent à 12, 18 ou 24 mois assurées (mais incertaines au-delà). Les déplacements professionnels sont connus », explique Claude David. Enfin, le Rythme KDL regroupe les avantages des solutions dites souples : la sortie programmée libre, le loyer adapté aux kilomètres parcourus et le kilométrage libre jusqu’à 150 000 km. Un dernier produit conçu pour « les clients ayant une activité garantie, donc des rentrées d’argent prévues à 12, 18 ou 24 mois, mais ne pouvant anticiper les kilomètres parcourus.»