La Roche-sur-Yon : une station multi-énergies et un bus à hydrogène

Le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée (SyDEV) vient d’ouvrir une station multi-énergies vertes à La Roche-sur-Yon pour faire rouler un premier bus à l’hydrogène.
4408
La Roche-sur-Yon station multi-énergies

Le jeudi 9 décembre dernier, la station multi-énergies vertes de La Roche-sur-Yon a ouvert ses portes, sous la houlette du SyDEV et de sa société d’économie mixte Vendée Énergie. Une station qui commercialise de l’hydrogène, du gaz naturel comprimé (GNC) et de l’électricité. Trois sources d’une énergie présentée comme verte. Ainsi, l’hydrogène est produit avec de l’électricité qui provient en partie de l’usine locale de la start-up Lhyfe et de son parc d’éoliennes, tous deux situés sur le site de Bouin. Le GNC est pour sa part issu des méthaniseurs installés dans des exploitations agricoles du département. Enfin, l’électricité provient de centrales photovoltaïques locales.

Un bus à hydrogène pour La Roche-sur-Yon Agglomération

Cet hydrogène vert servira notamment à un bus hydrogène Toyota-CaetanoBus, le premier de ce type en France. Acquis par La Roche-sur-Yon Agglomération, ce bus urbain se destine au service de transport en commun yonnais Impulsyon, exploité par RATP Dev. Long de 12 m et doté de plus de 400 km d’autonomie, ce H2.City Gold s’équipe d’une pile à combustible à hydrogène Toyota. Et il fera donc le plein en moins de neuf minutes à la station multi-énergies vertes de La Roche-sur-Yon. Une station d’avitaillement qui veut répondre à l’ensemble des véhicules routiers avec ses trois pistolets : 350 bars petit débit, 350 bars gros débit et 700 bars.

À noter que le conseil départemental de la Vendée a déjà réceptionné, fin novembre dernier, un premier véhicule à hydrogène, en l’occurrence une Toyota Mirai destinée au président du conseil départemental. Selon le constructeur, la concession Toyota Toys Motors de La Roche-sur-Yon « entend livrer prochainement plusieurs Mirai à des clients particuliers. »