La Skoda Fabia IV arrive à maturité

La Skoda Fabia IV de nouvelle génération atteint la maturité sans perdre son âme et en adoptant à son tour la plate-forme des citadines du groupe Volkswagen. Commercialisation à l’automne.
1402
Skoda Fabia IV

Pour cette quatrième génération de Skoda Fabia IV, la recette éprouvée depuis 1999 n’est pas modifiée. Et l’on retrouve enfin la plate-forme MQB-A0 utilisée depuis plusieurs années par les Volkswagen Polo, Audi A1 et Seat Ibiza. Pour mémoire, la Fabia a représenté le renouveau pour Skoda : elle a été le premier modèle basé sur une plate-forme commune développée par Volkswagen.

Plus longue, plus large, plus spacieuse

Par conséquent, cette Skoda Fabia IV peut enfin afficher des dimensions en nette hausse, plus que ses cousines du même groupe. Soit 4,11 m de longueur, avec pas moins de 12 cm supplémentaires, 5 cm de plus en largeur à 1,78 m, et 9 cm de plus en empattement à 2,56 m. Une évolution de la citadine tchèque favorable à l’habitabilité et au coffre. Ce dernier affiche 380/1 190 l (+ 50 l) et 1 cm de plus en hauteur à 1,46 m. La génération actuelle fait figure de petite citadine du segment  A !

Sous le capot de la Skoda Fabia IV

Avec cette plate-forme MQB-A0, seules les motorisations essence du groupe Volkswagen sont au programme. Avec le 3-cylindres 1.0 MPI en 65 ch et 80 ch, puis avec un petit turbo en TSI de 95 ch et 110 ch. Le 4-cylindres 1.5 TSI de 150 ch coiffe la gamme. Logiquement, Skoda devrait proposer à terme pour sa Fabia des motorisations GNV et à hybridation légère MHEV, à l’instar des Volkswagen Polo, Audi A1 et Seat Ibiza.

Un parapluie en sursis ?

Aucune information précise à ce jour sur une carrosserie break Combi et une version surélevée Scoutline. Et sans oublier le fameux parapluie de série logé dans la portière… On en saura plus lors de la commercialisation à l’automne prochain. Idem pour les consommations et émissions de CO2, tarifs et équipements pour la France.

Notre essai de la précédente Skoda Fabia