La SNAM donne une seconde vie aux batteries électriques Honda

Honda Motor Europe vient d’élargir son partenariat avec la SNAM (Société nouvelle d’affinage des métaux) autour du recyclage des batteries de ses véhicules électriques et hybrides.

712
SNAM Honda

Dans le cadre de ce partenariat, il revient à la SNAM de collecter les batteries au lithium-ion et hybrides nickel-métal (Ni-MH) auprès des concessionnaires Honda et des installations de traitement autorisées de 22 pays. La SNAM évalue ensuite « leur aptitude au recyclage et les traite en fonction des cas ». L’objectif est alors d’offrir à ces batteries une seconde vie en stockant l’énergie provenant de sources renouvelables. « Ces batteries sont ensuite reconfigurées et proposées par la SNAM pour des applications industrielles et domestiques », précise le communiqué de presse.

Réutiliser ou recycler

Si ces batteries ne sont pas réutilisables, l’objectif est alors d’en récupérer les matériaux valorisables. « Les matériaux tels que le cobalt et le lithium sont extraits par des techniques d’hydrométallurgie mettant en œuvre la chimie aqueuse. Ces matériaux peuvent être réutilisés dans la fabrication de nouvelles batteries, servir de pigments de coloration ou d’additifs dans le béton. Les autres matériaux couramment employés, notamment le cuivre, les métaux et les plastiques, sont recyclés et mis sur le marché en vue de leur utilisation dans un grand nombre de produits », explique le constructeur.

Pour la collecte de ces batteries, les concessionnaires peuvent utiliser via la plate-forme en ligne proposée par la SNAM. « La collecte peut être organisée à partir de sites de stockage centralisés, sous quinze jours ouvrés, ce qui évite aux concessionnaires de conserver les batteries dans leurs installations », précise Honda. Pour mémoire, Honda et la SNAM travaillent ensemble depuis 2013 pour recycler les batteries en fin de vie du constructeur.

PARTAGER SUR