La valeur résiduelle vue par l’OVE

Dans son numéro spécial de janvier 2012 intitulé Comprendre le marché du véhicule d’occasion, l’OVE (Observatoire du véhicule d’entreprise, Arval) rappelle quelques évidences aux professionnels de l’automobile.

- Magazine N°181
629
La valeur résiduelle vue par l’OVE

« Avec la meilleure volonté du monde, un produit qui ne rencontre pas sa clientèle verra sa valeur s’effondrer. À l’opposé, comme dans tout marché régi par un point de rencontre entre une offre et une demande, plus un produit est rare, plus il se vend cher », explique l’OVE.

La détermination de la valeur résiduelle d’un modèle débute même « avant la sortie du véhicule. Entre deux et quatre ans avant son lancement, les professionnels récupèrent l’ensemble des données qui concernent ce futur lancement », rappelle l’OVE.

De quoi s’agit-il ? « De la qualité perçue à neuf, c’est-à-dire à la sortie de l’usine. De la qualité perçue à...