Publi-Communiqué

La vigilance sur les pneumatiques, levier d’optimisation

Comme toute ligne budgétaire d’une flotte, les pneus doivent faire l’objet d’un suivi régulier pour éviter dérives et coûts cachés. Si ce constat paraît évident, de nombreuses entreprises n’ont pas encore déployé de méthodes précises pour appréhender l’évolution de leur flotte et de ses coûts.

704
La vigilance sur les pneumatiques, levier d’optimisation

En matière de pneus, le responsable de la flotte doit vérifier le degré d’usure en fin de contrat de location longue durée. Démonter et remonter un train de pneus en bon état sur un autre véhicule permet d’optimiser les dépenses. Pareillement, le nombre de pneus prévus dans le contrat n’a pas été obligatoirement consommé. Là encore, le report sur un autre véhicule génère des économies. Autre point : les permutations entre pneus été et hiver doivent faire l’objet d’une étroite surveillance. Un pneu été s’use plus vite s’il roule en conditions hivernales, tout comme un pneu hiver verra sa durée de vie diminuée lors d’une utilisation pendant la saison estivale.

Les conditions de stockage influent aussi. Ainsi, un pneu monté sur jante doit être empilé à l’horizontale ou suspendu pour conserver sa longévité et ses performances. En revanche, un pneu démonté doit être stocké à la verticale. Pour empêcher les déformations et préserver la bande de roulement, il doit être tourné tous les mois. Les professionnels du stockage sont censés respecter ces règles, mais rien n’interdit de le vérifier. Et lorsque le collaborateur assure lui-même le stockage, le responsable de la flotte a une réelle mission pédagogique à exercer.

PARTAGER SUR