Labeyrie Fine Foods : une sinistralité en forte baisse

À la tête de 4 600 salariés pour 250 véhicules, le groupe agroalimentaire Labeyrie Fine Foods a vu son taux d’accidents par voiture passer de 0,6 en 2019 à 0,35 en 2021. Et il a pour ambition d’atteindre les 0,2. Sa méthode : la mise en place de « débriefings » post-accident afin de faire travailler les conducteurs sur l’« évitabilité » de ces accidents.
- Magazine N°282
1415
Labeyrie Fine Foods sinistralité

« Le pic de notre sinistralité a été atteint en 2018-2019 avec un taux de 0,6, soit un chiffre élevé, indique Isabelle Gout, directrice audit, risque et « compliance » pour Labeyrie Fine Foods. Nous enregistrions alors beaucoup trop de sinistres dus, entre autres, à des distances de sécurité mal respectées. Nous sentions qu’un accident grave allait arriver. Il nous fallait donc réagir. »

Spécialiste de l’agroalimentaire, Labeyrie Fine Foods a décidé d’anticiper les sinistres pour donner ou redonner les bonnes pratiques de conduite à ses collaborateurs automobilistes. « J’ai évoqué la situation avec mon président. Les accidents en santé...

PARTAGER SUR