L’aérodynamisme, une des clés de l’optimisation énergétique

L’aérodynamisme a toujours contribué à améliorer les performances automobiles, y compris sous l’angle énergétique.

- Magazine N°180
1021

Mais sur ce point, les progrès plafonnent depuis vingt ans. Dans les années 90, l’Opel Calibra proposait déjà un coefficient de pénétration dans l’air (CX) record de 0,26. À l’heure actuelle, cette valeur évolue peu ou prou autour de 0,30, avec quelques bons exemples comme la Mercedes CLS coupé (0,26) ou la Toyota Prius III (0,27).

Porte-parole du CCFA, François Roudier met en avant deux contraintes : « Les normes de sécurité en matière de chocs piétons qui imposent des faces avant plus hautes et massives. Et le phénomène des monospaces et des crossovers qui, du fait de leur design, vont à l’encontre du bon sens aérodynamique. » Sans...

PARTAGER SUR