LafargeHolcim réalise 80 % d’économies sur ses frais de restitution

Le groupe LafargeHolcim France aurait réalisé 80 % d’économies sur ses frais de restitution, entre 2018 et 2021, en faisant appel à Fullcar Services pour le convoyage et la réaffectation de véhicules.
589
LafargeHolcim
Camion toupie au gaz LafargeHolcim.

Chez l’entreprise de matériaux de construction LafargeHolcim, les frais de restitution dépassaient 5 000 euros par véhicule en 2018, sur un parc total de plus de 3 000 unités. Aujourd’hui à la tête d’une flotte de 2 583 véhicules et présent sur 450 sites en France, LafargeHolcim fait désormais appel à Fullcar Services pour la restitution directe de ses véhicules.

Moins de 1 000 euros par véhicule

Pour LafargeHolcim, Fullcar Services récupère le véhicule directement auprès du collaborateur, puis réalise un état des lieux digitalisé contradictoire avec photos certifiant l’état du véhicule sur un parc de stockage. Un processus qui évite au collaborateur de se déplacer en concession pour la restitution. Puis, le prestataire transmet au loueur l’ensemble des documents nécessaires à la clôture du contrat (PV de restitution, double de clés, carte grise, etc.), sans passer par le distributeur.

Bilan : le montant des frais de restitution du groupe LafargeHolcim est maintenant inférieur à 1 000 euros, soit – 80 % entre 2018 et 2021. LafargeHolcim envisage toutefois à long terme de réduire ses frais de restitution à un maximum de 500 euros par véhicule.

« La restitution du véhicule directement chez le loueur représente un gain de temps et d’argent, indique Pascal Charpentier, responsable de projet et Facilities Manager chez LafargeHolcim. Fullcar Services s’occupe aussi des transferts et de la remise en état des véhicules d’un conducteur à un autre, afin que le collaborateur récupère le véhicule dans de bonnes conditions, opérationnel et propre. »

LA FLOTTE DE LAFARGEHOLCIM EN CHIFFRES

2 583 véhicules dont plus d’une trentaine d’engins et véhicules roulant au biogaz. En effet, LafargeHolcim a mis en circulation 11 toupies béton, 8 camions granulats (benne et plateau) et 3 camions ciment (plateau ou citerne) à motorisation GNV, en 2020.